Par Michel Morin
1 Introduction, pourquoi ai-je publié cet exposé?
2 Critères bibliques pour être un «ange / messager de Dieu»
3 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal
4 L'appel aux «vainqueurs» de l'esprit accusateur sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal
Le protocole des noces de l'Agneau
6 Exposé sur le mystère de l'iniquité
7 Le mystère du procureur coupable de mépris de cour
8 William Branham et «son message», avant le retour de Christ
9 Réfutation de l'enseignement de William Branham sur l'évolution progressive de la nouvelle naissance
10 En préparation : Réfutation de l'enseignement de William Branham sur les 70 semaines de Daniel
11 En préparation : Réfutation de l'interprétation de William Branham sur le rôle du pays d'Israël dans les prophéties bibliques
12 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur l'unité de Dieu et sur la divinité
13 En préparation : Réfutation de l'interprétation de William Branham sur le serpent ancien
14 Réfutation de l'interprétation de William Branham sur les 144,000 d'Apocalypse 7:4, 14:1 et 14:3
15 En préparation : Réfutation de l'interprétation de William Branham sur la marque de la bête
16 En préparation : Réfutation de la prétention de William Branham déclarant que son message a «réglé les points en suspens»
17 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église d'Éphèse «Paul»
18 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Smyrne «Irénée de Lyon»
19 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Pergame, «Martin de Tours»
20 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Thyatire, «Colomba d'Iona»
21 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Sardes «Martin Luther»
22 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Philadelphie, «John Wesley»
23 Réfutation Exposé des 7 Âges de l'Église - Le pseudo messager de l'Église de Laodicée «William Branham»
24 Réfutation de l'enseignement et de l'interprétation sur les 7 sceaux et les 7 tonnerres par William Branham
25 Réfutation de l'enseignement et de l'interprétation sur les 7 trompettes par William Branham
26 Clarence Larkin, sa publication de 1918
27 À propos de «Voice of God Recordings»
28 Lettre ouverte de Sarah Branham aux croyants (du Message) datée de 1989



Veuillez noter que ce site Internet est présentement en développement et certaines pages ne sont pas complétées.


Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les liens indiqués avec s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

Préambule et textes d'introduction
#01) Introduction, pourquoi ai-je publié cet exposé?
#02) Votre esprit sera-t-il marqué du sceau de Dieu?
#03) Le sentiment de culpabilité récurent révèle que l'esprit accusateur n'a pas été vaincu
#04) 1954, l'Église aurait pu vivre un grand réveil! Mais l'étincelle fut éteinte avant même d'avoir pu mettre le feu

Introduction à l'étude des Écritures
#05) Les mots racine dans la langue hébraïque
#06) La Bible n'est pas «la parole de Dieu», mais «la parole de Dieu est dans la Bible»

Étude des Écritures
#07) Qu'est-ce qu'un protocole (dans le sens diplomatique) et qu'est-ce qu'une «étiquette» ?
#08) L'appel de Dieu est une «invitation», et ne se fait que par la prédication de l'Évangile Apostolique
#09) Le Protocole Divin se réfère à la sainteté de Dieu. Nul ne peut se tenir dans sa présence sans avoir été invité
#10) L'appel de Dieu se réfère seulement au Protocole Divin: «vous devez être saint, car Dieu est saint»
#11) Réfutation de la «soi-disant» sainteté de John Wesley, le pseudo «ange/messager» de l'Église de Philadelphie
#12) Persévérez à garder votre esprit imprégné du sang de l'Agneau et vous aurez accès à Sa Présence
#13) The «meeting of the minds» ou «la rencontre des esprits»
#14) Quelle est la signification originale du mot «devant»?
#15) Que signifie «se tenir devant Dieu»? ou «être dans la présence de Dieu»?
#16) L'étiquette spirituelle requise pour «se tenir dans la présence de Dieu»
#17) L'allégorie des noces de Matthieu 22
#18) L'exemple de l'invité qui avait méprisé l'étiquette protocolaire du code vestimentaire
#19) Ce ne sont pas tous les «invités» des derniers jours qui répondront à l'appel
#20) Étude du passage d'Apocalypse 12:10
#21) Le mystère de la montagne de Sion
#22) Qui sont ceux qui ont le droit de porter le nom d'Israël?
#23) Les serviteurs/messagers du ROI
#24) Le «grand jour» que le ROI a choisi, est ce grand «jour du Seigneur» qui a été prophétisé
#25) Ceux qui sont appelés de Dieu par l'Évangile de grâce, sont des vainqueurs
#26) Profondeur dans la signification du mot «continuellement»
#27) Les «7 anges/messagers» sont tous réunis, et se tiennent «devant Dieu», tous en même temps
#28) Le seul et unique Protocole Divin qui permet à quelqu'un de se tenir dans la présence de Dieu
#29) Le protocole spirituel de la Nouvelle alliance



#01)
Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les liens indiqués avec s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

La raison pourquoi j'ai publié cet exposé, est que j'ai été littéralement «poussé à le faire» et si ce n'est pas moi qui l'aurait fait, le Seigneur aurait choisit quelqu'un d'autre! C'est la déclaration de guerre du Seigneur, pas la mienne! C'est Sa guerre telle que prophétisée dans Apocalypse 12:7! Si vous croyez que le Seigneur revient, commencez d'abord par identifier son Esprit et ceux qui en sont inspirés! Il est évident que personne n'oserait publier ce que je publie, à moins qu'il soit vraiment certain et instruit sur les thèmes que je désire partager. Vous remarquerez sans doute dans les diverses pages du site web qu'il s'y trouve plusieurs textes qui sont des répétitions déjà présentes dans d'autres pages, et c'est intentionnel, car je préfère me répéter inlassablement pour être bien certain que j'ai utilisé toutes les variantes et les illustrations possibles pour vous faire comprendre ce que j'ai publié.

Dans les pages de ce site internet, je vais vous partager les clés de plusieurs mystères que personne n'a encore publiés. Maintenant, comprenez-moi bien: ce site Internet a été créé dans le but précis d'examiner soigneusement tous les critères requis selon la Parole de Dieu pour qu'une personne soit spirituellement qualifiée devant le Seigneur, pour être un «ange» ou un «messager» du Seigneur. Et ce n'est pas un hasard si je cible les enseignements de William Branham, car cet homme s'est élevé si haut sur «la montagne de Dieu», se proclamant lui-même «la parole de Dieu», que maintenant je n'ai d'autre but que de mettre «les pendules à l'heure» et révéler à l'Église ce qu'était vraiment cet homme et la source de ses enseignements. Je n'ai rien de personnel contre sa personne, mais je ne peux que vomir ses enseignements. Je suis persuadé que l'errance spirituelle des frères et soeurs dans le «désert» a maintenant assez duré, et qu'il est plus que temps de rectifier les mensonges et les tromperies de ses enseignements.

Plusieurs avant moi, ont réfuté et discrédité les enseignements de William Branham, et il suffit de chercher un peu sur Internet pour constater un grand nombre de sites bien documentés pour se rendre compte que William Branham est largement contesté, et assurément le plus connu est sans doute le site Internet http://en.believethesign.com/.

Il est relativement facile de trouver des sites pro-Branham ou «pro-message» dédiés à la défense des enseignements de William Branham. Ces sites Internet existent en abondance sur le net, tels que http://www.churchages.net , https://defendingwilliambranham.com, https://presenttruthmn.com/, https://www.fachurch.org/, pour ne mentionner que ceux-là. Ces sites s'efforcent de réfuter tous ceux qui discréditent les enseignements de William Branham et répètent tout ce qui est enseigné dans les sermons de William Branham, écrits ou audio, pour entretenir le «Message des temps de la fin». Néanmoins la tendance actuelle des «protecteurs du «Message» est l'adoption de la «révélation progressive de William Branham», qui consiste à accorder un caractère «plus inspiré» aux prédications et enseignements des dernières années, ce qui signifie que ce qu'a déclaré William Branham après 1963 est plus près de la vérité que ce qu'il a affirmé dans les années 50s, car la rhétorique de William Branham a vraisemblablement évolué au cours des dernières années de ses prédications .

En ce qui concerne les sites web réfutant les enseignements de William Branham, la majorité de ceux qui ont tenté de convaincre leurs lecteurs, qu'ils avaient raison et que William Branham avait tort, n'ont jamais offert plus que leurs propres opinions ou convictions, et n'ont rien apporté de plus que ce qui est déjà connu et enseigné. Des auteurs baptistes, évangéliques, pentecôtistes ou autre, ont voulu défendre leurs crédos et doctrines ou ce que leur propre église enseignait, mais personne n'a apporté plus que ce qui était enseigné à l'époque de William Branham.

Bien qu'il soit non seulement utile, mais aussi important de connaitre les faits historiques et leurs personnages, et de bien les identifier dans leur contexte, il reste que l'essence du volet le plus important est celui du spirituel et la relation que nous devons entretenir avec le Seigneur sur une base constante et perpétuelle. C'est justement sur ce détail de la constance que je désire insister. Je pourrais discuter d'histoire, de théologie et de divinité, tout vous expliquer avec des tableaux et des graphiques pour vous convaincre, et néanmoins tout cela n'aurait aucun sens si je ne pourrais pas faire comprendre à votre cœur que le salut n'est pas une question de préférence ou d'opinion religieuse. Souvenez-vous que le personnage de Nicodème était allé rencontrer Jésus de nuit, et qu'il lui avait reconnu que personne ne pouvait faire des miracles comme Jésus, à moins d'être envoyé de Dieu. Mais observez que Jésus n'a jamais contredit Nicodème sur ce point, mais Jésus lui a fait remarquer que reconnaître que «Dieu était avec lui» n'était pas suffisant.... même pas assez pour «voir le royaume de Dieu» et encore moins pour pouvoir y entrer!

Jean 3: 1-5: « 1 Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.  3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.  4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?  5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

Ici je fais allusion à tous ceux et celles, qui comme Nicodème, ont observé que Dieu avait fait des prodiges et des miracles à travers des prédicateurs des années 50s et 60s. Plusieurs estiment que leur «prise de position» publique, de reconnaître que Dieu a fait des prodiges et des miracles, est un «laissez-passer» pour le royaume de Dieu, mais sachez qu'il n'en est absolument rien, et que leur «foi» ne vaut pas plus que celle de Nicodème.

L'authentique salut de Dieu est avant tout une «révélation», qui vous enseigne qui est votre Père Céleste et qui est Jésus-Christ, et quel est le protocole requis pour vous tenir dans la présence de votre Père Céleste. Si l'Église fut vaincue après le départ des derniers disciples et apôtres, c'est justement parce que la raison humaine n'avait pas la révélation des années apostoliques, et que l'identité réelle de Jésus-Christ fut interprétée de telle sorte que plus personne n'a pu s'identifier complètement en lui. Pire, le christianisme est devenu une religion qui a littéralement déifié l'homme qui s'appelle Jésus, en lui accordant «une divinité» au même titre que notre Père Céleste et notre Dieu.

Dès que les derniers disciples et apôtres de l'époque apostolique furent partis (l'apôtre Jean mourut vers l'an 100 environ) la révélation sur l'identité réelle de Jésus-Christ et de l'Esprit dont il était rempli, fut remplacée par des enseignements théologiques qui ont graduellement fermé tous les accès à la Vérité, celle qui conduit à la nouvelle naissance dont Jésus avait parlé à Nicodème. Et ce site web est mon témoignage et ma réfutation des enseignements de William Branham à propos de ses interprétations des prophéties du Livre de l'Apocalypse.

Dans cette page, je désire seulement rappeler les principes élémentaires requis pour vous «tenir dans la présence de Dieu» et le contenu de cette page est assurément un préambule pour contester implacablement les allégations de William Branham, à l'effet que Dieu a restauré graduellement sur une période de 1500 ans et plus, la foi apostolique qui avait été perdue.

Un mot sur l'avènement de l'Esprit du Seigneur et votre rencontre avec Lui «dans les nuages» (cloud)
Si j'ai choisi l'internet pour diffuser mes exposés, c'est pour rejoindre simultanément le plus de lecteurs possible. La technologie de la présente époque qui véhicule le son et l'image à la vitesse de l'éclair n'aurait jamais pu être expliquée il y a 2000 ans. Que ceux qui ont de l'intelligence comprennent.



#02)

Dans ce monde, le type de garantie le plus courant que le consommateur retrouve sur les marchandises, est une garantie du manufacturier qui confirme que son produit est exempt de défauts, tant matériel que dans la fabrication. Une telle garantie promet simplement que le fabricant a correctement assemblé son produit, à l'aide des matériaux appropriés de la meilleure qualité. Cela implique évidemment que son produit durera et se comportera exactement comme l'on s'attend qu'il le fasse.

Lorsqu'une entreprise garantit à l'acheteur original, que son produit ne présentera aucun défaut de fabrication, si son produit est correctement installé pour un usage conforme aux spécifications de ce produit, le manufacturier place souvent un sceau de qualité, soit sur son produit ou le certifie par écrit sur un contrat de garantie.

Analogiquement, dans le spirituel, Dieu met son sceau dans l'esprit, la pensée étant illustrée par le front, seulement quand il voit Sa Perfection. C'est possible si le croyant s'est vu accorder la Sainteté et la Perfection de Dieu par le sacrifice et le sang de Jésus. La Sainteté de Dieu est exactement la même, que celle qu'avait Jésus durant son ministère sur terre. D'ailleurs Jésus le savait et nous a explicitement demandé de tout faire afin de la recevoir:

Matthieu 5:48 «Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.» Jésus faisait ainsi écho au passage de Lévitique 11: 44-45, qui a été repris par l'apôtre Pierre : Pierre 1:16 «Vous serez saints, car je suis saint».

Pas de perfection ? Pas de sceau!
Aussi longtemps que vous croyez que vous «n'êtes pas assez saint» ou «pas parfait», votre esprit ne mérite certainement pas le sceau de Dieu. Vous feriez mieux de lire encore Hébreux 10:14 et Hébreux 10:10, car ceux qui savent que le sang expiatoire de Jésus les a rendu saints et parfaits devant leur Père Céleste, ou en d'autres termes, fait co-égaux d'avec Jésus, recevront le sceau de Dieu dans leur esprit. Comprenez-vous? Le sceau y sera «gravé» pour toujours. Comprenez aussi, que Dieu n'a besoin de personne pour sanctifier ses élus et graver son propre sceau de qualité, car Il le fait Lui-même par son Esprit. Toutes les tentatives de faire le travail de l'Esprit à sa place, soit par l'auto-sanctification par les œuvres, (monachisme ascétique), tel qu'ont essayé de le faire des personnages choisis par William Branham (Irénée, Martin de Tours, Colomba d'Iona) sont autant d'exemples antichrist qui luttent contre l'Évangile apostolique.

Hébreux 8:10 «Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.»

Le verset d'Hébreux 10:14 témoigne de l'exigence du sceau de la qualité de Dieu : «Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.» (la perfection requise pour recevoir le sceau)

Notre Évangile nous enseigne que Dieu a publié une Alliance de réconciliation avec Abraham et sa progéniture spirituelle, à savoir le peuple saint de Dieu.

La plénitude de l'Esprit de Dieu s'est déplacée et s'est installée dans cette Alliance, et son Esprit a promis d'habiter pleinement dans son peuple SAINT, en autant que toutes les conditions du contrat soient pleinement rencontrées.

« Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël:»
Apocalypse 7:3-4

Seuls les vainqueurs auront leur esprit marqué du sceau de Dieu

  1. Les vainqueurs ne peuvent vaincre le diable (Satan) que par la pensée perpétuelle du sang de l'agneau, et non pas à cause de leur propre sang, même s'ils devaient mourir martyrs.

  2. Les vainqueurs sontt toujours revêtus des vêtements blancs symboliques de la pureté et de la perfection de Dieu

  3. Les vainqueurs lavent toujours leur robe symbolique «dans le sang de l'agneau

  4. Les vainqueurs sont restaurés à égalité avec Jésus, leur frère ainé,  (exactement conforme, rendus saint, comme leur Père Céleste est saint) ), devant leur Dieu.

  5. Les vainqueurs combattent «l'accusateur» dans leur conscience humaine, le précipite hors de leurs pensées, et gardent en eux la pensée de l'Alliance scellée dans le sang de Jésus.

  6. Les vainqueurs ont toujours devant eux, un sacrifice parfait (en la mort de Jésus) qui les restaure à la même perfection que celle de Jésus, et cette perfection divine, ils la tiennent fermement et ne la lâchent jamais.

  7. «l'ange» de chaque vainqueur voit constamment «la présence de leur Père» (par l'Esprit.)

Un sceau sera placé dans l'esprit des vainqueurs ! Recevez le sceau de Dieu ! Soyez un vainqueur ! «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.» Apocalypse 12:11

Apocalypse 12:11 «Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.»
Cliquez pour agrandir

 



#03)

J'aimerais commencer ce paragraphe par la lecture de ces passages des Écritures:

Romains 8:33 « 33 Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie ! 34 Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! »

Romains 8:27 « et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints. »
Note: J'ajouterais ici, qu'il intercède pour les saints, jour et nuit.

S'il y a des passages des Écritures que les ouvriers du mystère d'iniquité ont attaqués de front, ce sont bien ceux de Romains 8:27 et 33! Je fais allusion ici au mystère de l'intercession de Christ. Parce que c'est le mystère de Dieu! En aucun cas, l'apôtre Paul n'a mentionné que Christ intercédait pour les pécheurs. Christ ne peut intercéder pour les gens qui pèchent contre le principe élémentaire de l'Évangile apostolique. Ce principe élémentaire enseigne que Christ accorde au croyant une restauration parfaite et une sainteté, à l'image de la perfection et de la sainteté de Jésus. En d'autres mots, les saints sont des «copiés/collés» de Jésus. Les saints sont de la même semence (de blé) que celle qui est tombée en terre (Jésus). Dans le passage de Romains 8:27, l'apôtre Paul mentionne que Christ intercède en faveur des saints, pas des pécheurs! Voilà la nuance que peu comprennent. L'intercession de Christ est réservée aux saints! Le sang de Jésus sur l'autel de grâce est une figure spirituelle, et ce sang n'existe que dans l'Esprit de la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ. L'intercession de Christ est réservée à ceux qui sont parfaits dans l'Esprit de la Nouvelle Alliance! C'est exactement ce qu'affirme encore l'apôtre Paul dans Philippiens 3:15:

« Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. »


Cliquez pour agrandir
« Dans le naturel, la récolte du blé donne un grain identique à celui qui a été semé.
Ainsi en est-il dans le spirituel. Notre Père a semé Jésus, et Il désire récolter des saints identiques à Jésus. »

Que s'est-il passé après l'ère apostolique, lorsque l'apôtre Paul fut parti ? Rappelez-vous l'avertissement de Paul aux Thessaloniciens, déclarant que «le mystère de l'iniquité agissait déjà de son vivant»

2 Thessaloniciens 2:7 « Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.»

C'est bien simple: Plus personne ne croyait avoir été restauré à l'image de Jésus, à la perfection de Jésus, à la sainteté de Jésus! Le principe élémentaire de base de tout l'Évangile de grâce était rejeté! C'est alors qu'on a commencé à déifier la personne physique de Jésus, pour en faire une deuxième personne divine dans une Trinité totalement inaccessible. Comment aurait-ils pu s'identifier à la nature spirituelle de Jésus, puisque Jésus était devenu une Personne de la Divinité de la même essence que son Père? Le livre de Daniel avait mentionné qu'il arriverait qu'un jour le peuple saint serait vaincu et que le sacrifice perpétuel cesserait.
Daniel 8:11-12 , Daniel 12:11

Que signifie le sacrifice perpétuel? Le «sacrifice perpétuel» est une façon de parler de «la pensée perpétuelle» de la Nouvelle Alliance dans le sacrifice de Jésus-Christ. C'est une pensée «jour et nuit». C'est la pensée constante du sang versé qui confère au croyant le vêtement blanc spirituel. Une «pensée perpétuelle» est une façon de dire «jour et nuit», constamment, continuellement, sans arrêt, tout le temps.... Laissez-moi vous montrer l'autre type de pensée perpétuelle, l'autre type de pensée «jour et nuit». En d'autres mots, une pensée perpétuelle qui s'exerce «jour et nuit» est une pensée qui vient de Christ, ou du diable, appelé «Satan», qui signifie «l'esprit accusateur».

Apocalypse 12:10 « Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit
Note: perpétuellement, constamment, continuellement, sans arrêt, tout le temps....

Les Écritures d'Apocalypse 12:10, ne mentionnent pas que «l'esprit accusateur» accusait les saints, mais les frères.... C'est là toute la nuance. Avant d'être «saints», ils sont appelés «frères». Avant que Michel et ses anges déclarent la guerre dans le ciel, guerre décrite dans Apocalypse 12:7-9 , le diable, «Satan», qui signifie «l'esprit accusateur», règne sur leur conscience jour et nuit. Comment se fait-il que les frères se sont laissé accuser comme cela? La réponse est simple; jusqu'à cette époque, le sacrifice perpétuel qui rejetait toute accusation, tel que mentionné dans  Romains 8:33 avait cessé.

Quelques uns d'entre vous me diront que «les frères» mentionnés dans Apocalypse 12:10 sont des saints et qu'il est normal que le diable les accuse devant Dieu. Oh que non! C'est là que le mystère de l'iniquité a trompé l'Église!

Si les «frères» mentionnés dans Apocalypse 12:10  avaient été les «saints» de Romains 8:27 , alors expliquez-moi comment l'accusateur aurait-il pu accuser des saints parfaitement conscients de qui ils sont en Jésus-Christ devant Dieu? Cela aurait été tout simplement impossible, car leur Esprit en Christ intercédait pour eux! Christ n'intercède pas pour des gens qui ne croient pas! Et ceux qui ne croient pas sont des pécheurs!

Personne ne peut accuser les authentiques saints, personne! Aucun ange! Aucun démon! Satan ne peut pas accuser un vrai saint! Personne n'aurait pu accuser Jésus! Personne ne peut accuser un frère de Jésus, qui est un parfait «copié/collé» de Jésus! Méditez bien le passage de Romains 8:33-34  


Cliquez pour agrandir
« Dans le naturel, la récolte du blé donne un grain identique à celui qui a été semé.
Ainsi en est-il dans le spirituel. Notre Père a semé Jésus, et Il désire récolter des saints identiques à Jésus. »

Le diable n'est pas stupide et quand il sait qu'il a affaire à d'authentiques saints de Dieu, il sait parfaitement qu'ils sont intouchables. Ils sont restaurés à l'image de Jésus. Romains 8:29  , Colossiens 3:10   Avez-vous déjà vu une Écriture qui mentionnait que le diable accusait Jésus, jour et nuit? Le diable, l'esprit accusateur, sait parfaitement qu'il ne peut accuser les authentiques saints de Dieu. Ils sont nés de Dieu et ils se gardent eux-mêmes. 1 Jean 5:18   Le diable sait parfaitement qu'il ne peut accuser un «copié/collé» de Jésus!

Alors le péché, c'est quoi? C'est de se laisser accuser devant Dieu, dans la conscience, en permanence. Le péché, c'est l'incrédulité qui doute de la puissance du sacrifice de Jésus! Je me souviens parfaitement la dernière fois, lorsque je suis allé à un culte du dimanche dans une assemblée locale «du message», que le pasteur local a terminé sa prédication en faisant ce qu'on appelle «un appel à l'autel». À mon étonnement, des gens que je connaissais depuis presque 20 ans, des gens qui se nourrissaient de tous les sermons de William Branham, étaient là à genoux devant la chaire du prédicateur, se frappant la poitrine et confessant leur condition de pécheur! J'entendais leurs gémissements et j'étais tristes pour eux. Même en réclamant «le sang de Jésus» sur leur culpabilité, ils passaient complètement à côté du principe divin de la Nouvelle Alliance. Ils étaient toujours sous la domination de l'esprit humain, l'accusateur! Certes ils étaient sincères, mais ils n'avaient absolument rien compris! Pourquoi? À cause de faux enseignements qui avaient oblitéré leur compréhension du salut de Christ! C'est pour cette raison que les pasteurs seront jugés sévèrement.

Revenons au passage d'Apocalypse 12:10 . D'une part, souvenons-nous qu'à un certain moment, les «frères» furent vaincus. Cela arriva après le départ des authentiques saints de l'ère apostolique. Paul en avait parlé de son vivant, et affirmé que le mystère de l'iniquité agissait déjà dans ses assemblées. Des disciples qui étaient «attirés par le christianisme» furent graduellement soumis aux influences des ouvriers du mystère de l'iniquité, ceux qui avaient l'apparence de la piété, mais qui en reniaient la force. Ils étaient probablement très sincères et cherchaient sans aucun doute «une nouvelle vie» fondée sur la justice, l'honnêteté, l'amour, la charité, l'altruisme, etc.

Hormis ceux qui étaient Juifs et qui pratiquaient la Loi du Judaïsme, ceux qui appartenaient aux nations n'avaient jamais connu autre chose que des valeurs morales élémentaires, et même condamnables, si l'on comprend qu'ils vivaient au sein de religions païennes dans l'empire romain. Mais là, on leur présentait des préceptes et des doctrines «soi-disant chrétiennes» qui semblaient fondées sur les meilleurs principes et les plus belles vertus que les apôtres leur avaient témoignées. Ces nouvelles valeurs morales «chrétiennes» sont devenues des objectifs à atteindre et cela leur fut présenté comme «des moyens» pour vivre une vie «sanctifiée». Cependant, ils étaient tous demeurés sous la tutelle morale de l'esprit accusateur et n'ont jamais connu l'authentique nouvelle naissance. Toujours soumis et dominés par l'esprit de l'accusateur, les «soi-disant chrétiens» se sont efforcer d'aiguiser les meilleures valeurs morales et ont  basculé dans des «apparences de piété», des «dogmes, liturgies, sacrements, etc..». Évidemment Christ ne pouvait pas intercéder pour ce type de croyance religieuse. Pourquoi?  Parce que Christ n'intercède que pour les saints, ceux qui croient en la perfection divine que leur accorde le sacrifice de Jésus! En d'autres mots, le sentiment de culpabilité ne peut même pas se tenir dans la présence de Dieu. Souvenez-vous le sens des passages suivants:

Matthieu 5:48 «Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.» Jésus faisait ainsi écho au passage de Lévitique 11: 44-45, qui a été repris par l'apôtre Pierre : Pierre 1:16 «Vous serez saints, car je suis saint». Note: Il n'y a qu'un moyen d'être parfait, comme votre Père Céleste est parfait. Et cela ne peut venir de votre propre volonté ou de votre propre conduite morale. En aucun cas il n'est mention d'une sainteté passagère de quelques instants, jours ou semaines... ni après votre mort physique!

Luc 1: 74-75: «(74) De le servir sans crainte, (75) En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.» 
Note:
«Tous les jours de votre vie» signifie: constamment, perpétuellement, sans cesse, sans arrêt. jour et nuit.

Hébreux 12: « (22) Mais vous vous êtes approchés de (...) (23) de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection »
Note: Paul s'adressent à des disciples vivants en chair et en os, pas à des personnes décédées et dans l'au-delà. Les «esprits des justes parvenus à la perfection» sont ceux qui savent qu'ils sont restaurés saints et parfaits dans la présence de Dieu.

Philippiens 3:15: « Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. »

Christ n'intercède que pour les saints, les parfaits, ceux qui se réclament de la sainteté et de la perfection de Jésus! Un sentiment de culpabilité récurent chez celui ou celle qui se réclame de Christ prouve que sa foi n'a pas vaincu l'esprit accusateur! Même si l'on vous enseigne qu'il vous suffit «d'appliquer le sang de Jésus» sur votre vie lorsque vous vous sentez coupable, il n'en demeure pas moins que le mot «péché», «faute», «manquement», etc... vous ébranle régulièrement et fait toujours partie de votre témoignage intérieur! En aucun cas, il est possible que Christ intercède pour des gens ignorants des principes élémentaires de l'Évangile Apostolique, comme William Branham a tenté de le faire croire en excusant des personnages trinitaires et ouvriers du mystère de l'iniquité, tels que Martin de Tours, Irénée de Lyon, Colomba d'Iona, Martin Luther ou John Wesley! Christ n'intercède que pour les siens, ceux du peuple saint, ceux qui ont traversé le voile de l'accusateur et de la culpabilité!

Question: Quand est-ce que les frères seront «accusés» dans leur âme et conscience, jour et nuit, devant Dieu, par l'esprit accusateur?

Réponse: Jusqu'à ce que la voix de l'archange vienne à la rescousse du peuple saint et redonne la sainteté et la perfection à ceux dont le nom était écrit dans le Livre de Vie. En d'autres mots, Apocalypse 12:10 rétablit le sacrifice perpétuel original. Le Temple est reconstruit! Les places et les fossés spirituels sont rétablis et Jérusalem renaît à nouveau!

 



#04)
Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les hyperliens indiqués avec s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

En 1954, William Branham avait déclaré dans une prédication intitulée «Dieu amène son Église à la perfection», que ceux qui étaient nés de nouveau étaient restaurés à égalité avec Jésus, dans la présence de Dieu. Et sur ce point je suis tout à fait d'accord avec lui. Dans cette affirmation, il y avait là, tout le conseil de Dieu au complet! Sauf, que sa déclaration n'était qu'une brève étincelle qui disparut dans la nuit et que tous oublièrent, incluant William Branham lui-même!

La citation de William Branham est ici (survolez ce lien avec votre curseur)

Ce fut probablement la première et dernière fois que William Branham déclara cela. Mes recherches dans la base de données de ses prédications originales (en anglais) m'indiquent que les expressions « co-equal with Jesus in His presence» ou « equal with Jesus in His Presence » associées à la nouvelle naissance, ne furent plus jamais utilisées dans aucun de ses sermons par la suite.

On pourra dire que l'Église est passée à un cheveu d'avoir un vrai Message de réveil! Mais le Seigneur l'a quand même laissé prêcher jusqu'en 1965, jusqu'à ce qu'il soit brusquement «retiré de la circulation» avec violence. Et pour cause! Le fondement même de toutes ses interprétations des prophéties du Livre de l'Apocalypse étaient littéralement «empruntées» des théologiens trinitaires qui enseignaient le «Dispensationalisme», tel que Darby, Scofield et Larkin! Ses enseignements s'étaient tellement écartés de la Parole de Dieu que la confusion s'est installée chez tous ceux qui l'admiraient pour son «ministère de guérison»! Comment le Seigneur aurait pu endosser tout cela? Comment ne pas vomir et être malade à vouloir digérer ses enseignements!

William Branham aurait du prêcher ce qu'il avait déclaré en 1954 à propos de la nouvelle naissance, et ce, durant tout son ministère de guérison! Il aurait dû marteler cette vérité et envoyer promener la «révélation progressive» et «dispensationaliste» bricolée par des théologiens trinitaires, tels que Darby, Scofield et Larkin. Au lieu de cela,

William Branham a essayé de vous faire croire que n'importe qui pouvait être perçu comme un «véritable vainqueur né de nouveau» aux yeux du Seigneur, en «autant que la personne est sincère et marche dans la seule compréhension qu'elle a» du message «évangélique» de son temps! William Branham a tenté de nous faire croire que les critères requis pour expliquer le principe spirituel de la nouvelle naissance pouvaient «évoluer» selon «le degré de «Lumière» et «de révélation» de l'Évangile apostolique que le «pseudo ange/messager» avait comprit. Sauf que, le Seigneur n'a jamais fait de compromis avec les critères requis pour être baptisé dans son Alliance! Dieu n'a jamais fait de compromis avec des personnages tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona ou Martin Luther. Dieu ne change pas sa pensée comme les hommes,, la pensée de Dieu n'est pas «progressive», et ce qui est «ténèbres spirituels» aujourd'hui, l'était tout autant hier, et le sera éternellement Jamais l'authentique foi de Dieu n'a eu besoin de «restauration»! Le fondement même de toutes les interprétations humaines des prophéties du Livre de l'Apocalypse, incluant le soi-disant «Message» de William Branham, repose essentiellement sur des travaux littéralement «empruntés» aux théologiens trinitaires qui enseignaient «l'évolution et la restauration de la foi Apostolique» par «étapes» au cours des siècles, qu'on appelle «Dispensationalisme», tel que développé initialement par les théologiens Darby, Scofield et Larkin! Et à tous les pasteurs des assemblées de «ce Message» qui défendent les enseignements de William Branham, je déclare que la seule bonne chose à faire maintenant, est de démissionner et de laisser les vrais ouvriers faire leur travail.

Liens Internet
John Nelson Darby https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Nelson_Darby
Cyrus Scofield
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyrus_Scofield
Clarence Larkin
https://fr.wikipedia.org/wiki/Clarence_Larkin
Dispensationalisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dispensationalisme
Irénée de Lyon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ir%C3%A9n%C3%A9e_de_Lyon
Martin de Tours
https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_de_Tours
Colomba d'Iona
https://fr.wikipedia.org/wiki/Colomba_d%27Iona
Martin Luther
https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Luther
John Wesley
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Wesley


Introduction à l'étude des Écritures


#05)

Les livres du Nouveau et de l'Ancien Testament n'ont pas été écrits en français à l’origine; l'Ancien Testament l’a été en hébreu et araméen puis traduit dans d’autres langues dont le français, même chose pour le Nouveau Testament, qui lui a été écrit en Grec. La traduction des textes bibliques en français (ou dans toute autre langue) manque souvent de fidélité et de «relief» par rapport aux textes originaux, ce qui parfois nous donne quelques difficultés pour bien interpréter les textes des Écritures. Aussi, ceux qui ont l'habitude d'étudier la Bible en profondeur savent qu'il est important de pouvoir avoir accès aux textes bibliques originaux pour mieux comprendre et interpréter un passage biblique. Cependant, apprendre le grec et l’hébreu représente un lourd investissement, qui de plus n’est pas donné à tout le monde, il faut le souligner.

C’est pour cela qu’un érudit du 19ème siècle nommé James Strong, nous a facilités la tâche, en remarquant tout simplement que les mots de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament sont immuables et qu’il suffisait de les classer par ordre alphabétique dans chaque langue originale et d’y associer à côté un numéro dans l’ordre croissant : Ceci a donné tout simplement les mots codés Strong pour l’Ancien et le Nouveau Testament (ou les Strongs en raccourcis). Lui et une centaine de ses collaborateurs après un travail fastidieux, ont sorti un ouvrage de référence à la fin du 19ième siècle (The Strong's Exhaustive Concordance of the Bible) avec un numéro Strong à côté de chaque mot qui correspond à un mot que l’on trouve dans le texte original. Ceci évite quand on a un tel ouvrage de devoir connaître l’hébreu ou le grec. Bien qu'on lui attribue le titre de théologien, James Strong n'a jamais tenté d'expliquer les Écritures, mais a concentré son travail sur sa concordance.

Bien que de nombreux croyants utilisent le dictionnaire «Strong's Concordance» pour traduire des mots grecs, cela peut néanmoins conduire à des conclusions douteuses, surtout si la personne qui utilise l'outil, possède au départ sa propre opinion théologique qu'il désire défendre ou une mauvaise compréhension du sens spirituel que l'auteur des textes bibliques voulait exprimer à l'origine. Parce que le dictionnaire/concordance de Strong n'est pas spécifique à un mot particulier dans un passage particulier, étant génériquement basé uniquement sur les racines grecques, il doit être utilisé dans les études des mots grecs trouvés dans le Nouveau Testament grec, avec l'Esprit de l'auteur.

La plupart des mots hébreux sont dérivés de mots racines de trois lettres. La grande majorité des mots de la langue hébraïque peuvent se résumer à un mot racine à trois consonnes qui contient l'essence de la signification du mot. Même si vous ne pouvez pas lire l'hébreu, vous constaterez que vous pouvez comprendre le sens de la Bible en identifiant les racines des mots.:

Par exemple à partir de la racine primaire «'aman - !ma», (Strong 539) verbe qui signifie «être fidèle, confirmer», nous obtenons «emuwn - !wma», (Strong 529) mot qui signifie «fidélité, confiance», et de «emuwn» nous pouvons obtenir «hnwma - emuwnah» (Strong 530) (fermement, fidélité)

Publiée la première fois vers 1890, James Strong a construit sa concordance à partir de la traduction anglaise King James (KJV). La version Louis Segond 1910 (LSG) a été utilisée pour traduire la Concordance Strong en français. Les deux traductions ont en commun d'être très littérales, ce qui facilite les concordances entre les termes. Les textes originaux sur lesquels sont basées ces deux traductions ne sont pas les mêmes, ce qui peut mener à quelques différences.

Formation de mots hébreux à partir de racines
Les mots hébreux sont formés à partir de racines en modifiant les voyelles et en ajoutant une profusion de préfixes et de suffixes à cette racine. Les préfixes peuvent être des prépositions (dans, sur, de, vers, etc.), des articles (le) ou d’autres choses. Les suffixes peuvent être des pronoms (lui, vous, notre, etc.), des possessifs (s), ou peuvent indiquer le sexe et le nombre (singulier féminin; pluriel masculin, etc.). En raison de la manière dont ces préfixes et suffixes sont ajoutés à la racine, un seul mot en hébreu peut être traduit en français par plusieurs mots.

Si la même racine hébraïque est utilisée à deux endroits différents, les mots et leur signification sont probablement liés. Si vous voyez le même mot français à deux endroits différents mais que les mots hébreux correspondants ont des racines différentes, cela peut indiquer qu'il existe une nuance de sens différente que le français ne reflète pas.

Il y a étonnamment peu de mots racines en hébreu biblique, mais nous en tirons beaucoup. Par exemple, à partir de la racine «qadash» (Xdq), verbe qui signifie «sanctifier, consacrer, être saint, être séparé», nous obtenons «qodesh» qui signifie «consécration, sainteté, mise à part», et aussi nous pouvons obtenir «qedesh» qui signifie «lieu saint, lieu consacré»

Formation des mots français à partir du grec.
La plupart des mots du français viennent du latin et du grec. Cependant, puisque le Nouveau Testament a été traduit du grec, il convient d'examiner pourquoi les traducteurs du Nouveau Testament ont privilégié un certain mot français plutôt qu'un autre. Et c'est justement là où l'interprétation du sens original peut différer d'une version biblique à une autre.

Est-ce que les traducteurs de la Bible, sont fiables?
La question qui se pose est souvent de comprendre «dans quel esprit» le traducteur était lui-même, lorsqu'il a interprété les Écritures à partir du grec ou de l'hébreu, ce qui à mon avis est un questionnement entièrement légitime. Est-ce que les lecteurs de la Bible peuvent leur faire confiance? Nous savons par exemple que ceux qui adhèrent au «fondamentalisme chrétien» se distinguent par l’absence d’esprit critique, car ils n'osent pas remettre en question «l'esprit du traducteur» qu'ils associent avec «l'Esprit de l'auteur». Or donner un «chèque en blanc» à quiconque prétend avoir réellement compris le sens profond des Écritures est non seulement risqué, mais dénote une naïveté spirituelle qui ouvre la porte à la séduction offerte par toutes les interprétations et les dérapages théologiques actuels.

L'outil de référence Strong peut s'avérer utile.
Un mot est souvent un « assemblage » de plusieurs autres mots. Savoir décomposer un mot, c’est non seulement savoir trouver chacune de ses parties, mais aussi savoir les nommer et donner leur sens. Savoir décomposer un mot permet de trouver le sens de mots inconnus sans utiliser de dictionnaire. Puisqu'il est question ici du lexique grec, l'outil de recherche et concordance Strong permet d'analyser une définition juste et profonde d'un mot grec et d'identifier les versets de la Bible qui contiennent tel mot grec appelée concordance grecque. En plus de trouver
l'origine du mot grec, l'outil permet également de connaitre la phonétique du mot grec.

Qu'est-ce que «l'étymologie»?
C’est la « racine » du mot, la partie qui lui donne son sens (elle vient souvent du latin ou du grec). « chef » vient du latin caput : l’extrémité, la tête. Les mots ayant le même radical forment une famille. chef, capital, chapitre, capitaine, décapiter, caboche, capuche, escapade appartiennent tous à la même famille. On appelle « étymologie » (du grec « étymo » vrai, réel, véritable et de « logie » : la science, l’étude) l’histoire des racines des mots.

Source: http://www.jewfaq.org/root.htm (anglais)

Des sites Internet offrant la concordance Strong «grec/hébreux/français»
http://www.lexique-biblique.com/lexiques/hebreu/
http://www.lexique-biblique.com/lexiques/grec/

https://www.levangile.com/Liste-Strong-Hebreu.php
https://emcitv.com/bible/strong-biblique-grec.html
https://emcitv.com/bible/strong-biblique-hebreu.html

Liens Internet
James Strong https://en.wikipedia.org/wiki/James_Strong_(theologian)
Fondamentalisme chrétien
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondamentalisme_chr%C3%A9tien



#06)


L'inerrance des Écritures:
En «théologie» chrétienne et juive, l’inerrance biblique (ou simplement inerrance) est une position doctrinale selon laquelle la Bible ne comporte aucune erreur dans sa forme originelle (manuscrits d'origine), tant en ce qui concerne la foi et la vie du croyant, qu'au sujet de l'authenticité du texte et des détails relatifs aux thèmes scientifiques, historiques et géographiques. Ceci implique que les auteurs bibliques auraient été «inspirés» de Dieu, et que Dieu leur aurait évité toute erreur dans leurs écrits. Jusqu'ici cela semble être en ordre, mais qu'en est-il des traductions, qui sont en quelque sorte des «interprétations des traducteurs» ? Est-ce que les lecteurs de la Bible peuvent leur faire confiance? Voyons par exemple, qui sont ceux qui n'osent remettre en question «l'esprit du traducteur» qu'ils associent avec «l'Esprit de l'auteur».

Le fondamentalisme chrétien
Le fondamentalisme «chrétien» se distingue par l’absence d’esprit critique. Ainsi, le doute, qu’il soit d’ordre spirituel, existentiel, ou méthodologique n’y est ni désiré, ni valorisé et il doit être dissipé pour faire place à une certitude intérieure. Autrement dit, toute remise en question des textes de la Genèse traduite dans leur langue, serait non seulement une atteinte à l'intégrité «de leur foi» devant Dieu, mais un péché d'incrédulité. C’est pourquoi le fondamentalisme s’oppose généralement à l’exégèse historico-critique ou scientifique, qui est adoptée officiellement par les croyants non fondamentalistes pour interpréter les textes religieux.

Les fondamentalistes considèrent l'Écriture comme une transcription fidèle et littérale de la vérité révélée par Dieu et en conséquence, les êtres humains n'ont plus qu'à l'accepter, s'y soumettre et obéir. Leur point de vue est non-négociable.

Non seulement le fondamentalisme chrétien, surtout présent dans le protestantisme, est une position religieuse qui soutient une interprétation stricte et littéraliste de textes sacrés, mais cette «conception littéraliste» des traductions bibliques n'a jamais osé remettre en question l'intégrité spirituelle de ceux qui ont traduit les Écritures. Et que penser des Bibles «annotées» de commentaires, telle que la version de la Bible Scofield, dont William Branham a avoué s'être souvent «inspiré»? Et je désire ajouter: puisque la  position fondamentaliste ne permet pas  de s'aventurer à vérifier quoi que ce soit, comme le faisait les Juifs de Bérée, Actes 17:11, de peur de «déplaire à Dieu», je me pose sérieusement la question à savoir s'ils croient fermement que «l'esprit» du traducteur» (de la version biblique traduite dans leur langue) était sur la même longueur d'onde que celle de l'Esprit de l'auteur. Il semble qu'ils n'y ont jamais pensé. Il est vrai que la Bible est «inspirée», mais seulement pour ceux qui sont également «inspirés» du même Esprit que Celui de l'auteur et qui comprennent ce que l'auteur voulait dire.

La traduction des textes bibliques est relative...
Question: Imaginez un traducteur des Écritures de l'Ancien Testament, un de ceux qui sont ces «érudits» qui ont étudié les textes «sacrés» avec plein de diplômes en théologie, et que pendant son travail de traducteur, il observe qu'un certain mot écrit en langue hébraïque offre plusieurs interprétations différentes dans un contexte où les repères sont exclusivement d'ordre spirituel. Alors, comment pourrait-il interpréter la pensée de l'auteur pour traduire adéquatement le bon mot ou la bonne expression? À ce jour, j'estime que certaines traductions reflètent seulement la piètre interprétation humaine du traducteur, lequel probablement bien embêté, s'est servi d'éléments mentionnés dans le cadre de l'événement pour «deviner» approximativement ce qui s'était passé. Il aura beau vous dire que les Écritures étaient inspirées, mai lui, l'était-il? Vous trouverez ci-après certains passages des Écritures de la Genèse qui sont non seulement problématiques, mais qui induisent carrément le lecteur hors de la pensée inspirée de l'auteur.

Évidemment, il faut considérer que les textes traduits de l'hébreu ou du grec sont crédibles dans notre langue en autant que les traducteurs étaient sur la même longueur d'onde que l'auteur qui les a écrits. Et encore! Même si les textes reflètent exactement le sens des mots d'origine, ce n'est pas une garantie pour interpréter correctement la pensée initiale de l'auteur. J'expliquerai plus loin ce que signifie l'expression «meeting of the minds», utilisée fréquemment en langue anglaise.

Ce n'est pas nécessairement en lisant les Écritures que le Seigneur est lié d'office, ou forcé de nous faire comprendre tout ce qu'Il a publié par le moyen de ses serviteurs et prophètes. Il y a des clés qui sont cachées dans les Écritures, et à moins de les posséder, les mystères les plus précieux demeureront obscurs. Vous aurez beau étudier en théologie dans les grandes universités, et toutes vos études ne feront que vous éloigner de la simplicité des Écritures. Certains passages des évangiles nous prouvent que ce qu'on dit ou ce qu'on écrit n'est pas nécessairement accessible à tout le monde....même écrit simplement. Parfois, vous devez comprendre que les lecteurs ou les auditeurs ne sont pas toujours ceux à qui la Parole de Dieu est destinée, et rappelez-vous que Jésus n'était pas nécessairement «comprit» même en utilisant un langage ordinaire. Un jour ses disciples lui demandèrent:

«Pourquoi leur parles-tu en paraboles?» Matthieu 13:10-13

Jésus leur répondit: «10 Les disciples s'approchèrent, et lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? 11 Jésus leur répondit: Parce qu'il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. 13 C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent.»

Et que dire, si les «paraboles de la Parole de Dieu» sont écrites un peu partout dans l'Ancien et le Nouveau Testament? Ce qui s'appliquait aux paraboles de Jésus, c'est-à-dire qu'elles n'étaient pas destinées à tous ceux qui les «entendaient»,  continue de s'appliquer aux paraboles, aux récits bibliques qui offrent plusieurs figures et types allégoriques. Nous sommes familiers que les actions de l'ancien Israël étaient des figures des choses à venir.
Colossiens 2:17, Hébreux 10:1

La compréhension des Écritures s'opère par l'Esprit qui les a écrites.
Un jour, un frère avait publié sur la page d'un de mes groupes Facebook, un texte débutant avec quelques questions évocatrices, lesquelles disaient à peu près ceci: «Avez-vous du mal à comprendre la Bible ? Est-ce que les prophéties vous semblent difficiles à saisir ? Aimeriez-vous apprendre comment y arriver?» et il avait placé un lien vers une vidéo intitulée «Comment étudier la Bible»

Et puis, le Seigneur me donna quelque chose à ce sujet que je vais maintenant partager avec vous. En fait, il n'y a qu'une seule façon d’étudier la Bible, et je vais vous dire comment. Au départ, j’affirme que la Bible n’est pas «La Parole de Dieu», «mais que «La Parole de Dieu est dans la Bible» et qu’Elle est reconnue seulement par ceux qui rejoignent le même Esprit et la même pensée que celle de l’auteur. Simple me direz-vous? Non je vous répondrais, pas si simple que cela, et je vais vous expliquer pourquoi.

Les auteurs des Écritures de la Bible que nous croyons être la Parole écrite de Dieu, étaient inspirés de l’Esprit du Seigneur, et il est impératif qu’il en soit de même pour ceux qui interprètent la Bible avec précision. En d'autres mots, le lecteur doit être exactement «sur la même longueur d'onde» que celui qui a rédigé le texte biblique pour la première fois. Si vous lisez Moïse par exemple, vous devez avoir l'Esprit qui a inspiré Moïse. Sinon, ce serait comme tenter de lire un texte écrit dans une langue étrangère que l'on ne comprend pas et de tenter d'interpréter du mieux que l'on peut ce qui est écrit en observant seulement le contexte historique et social. Les chances de tomber pile sur le vrai sens des mots écrits dans le texte seraient assez minces, voir impossible. Aujourd'hui, les étudiants de la Bible, chrétiens et juifs, sont d'avis que le livre de la Genèse a été écrit par Moïse, et je partage également cette conviction, car l'auteur de la Genèse possédait les clés du mystère de Dieu et du mystère du serpent ancien, appelé le diable et Satan. Or Moïse était un vrai vainqueur dans le sens spirituel de l'expression. En conséquence, à moins d'être un vainqueur comme Moïse, vous n'y arriverez jamais. À moins de rejoindre l'Esprit qui a inspiré Moïse à écrire la Genèse, vous ne lirez pas ce que Moïse a voulu dire, et vous ne découvrirez pas ce qu'il a caché volontairement.

Mais qui peut prétendre être authentiquement oint de l'Esprit de Dieu pour interpréter les prophéties bibliques? La réponse est simple et laissez-moi vous montrer comment le raisonnement humain peut se tromper. Rappelez-vous Nicodème, dont les Écritures disent qu'il était un chef des Juifs (un leader), un «docteur d'Israel» probablement considéré comme très instruit de la loi, lequel devait passer auprès des siens pour une personne éduquée et intelligente, qui en était venu à la conclusion que «personne ne pouvait faire les miracles que faisait Jésus, sans que Dieu soit avec lui » , et Jésus lui avait pourtant dit qu'à moins de naître de nouveau, non seulement il ne pouvait même pas «comprendre le royaume de Dieu, mais ne pourrait même pas y entrer »

En d’autres mots, Nicodème aurait pu dire aussi à Jésus : « grâce à ma formation en théologie des textes sacrés de nos prophètes, et mon éducation religieuse de haut niveau, moi et mes collègues, les docteurs de la loi, … nous croyons que Dieu est avec toi, seulement du fait que tu accompli ces miracles … » 

Note: La même chose s'est passée vers les années 50-60s avec un prédicateur qui avait un ministère de guérison. Et ces gens ont probablement conclu que si ce prédicateur exerçait un ministère de guérison, qu'il avait l'autorité divine d'interpréter les Écritures et les prophéties.

Sauf que même avec «sa pseudo déclaration de foi» Nicodème n'avait rien absolument rien compris du Royaume de Dieu et il avait tout interprété de travers. Voilà la faiblesse de l’esprit humain ! L’esprit humain ne sait pas que les Écritures sont scellées pour lui et bien qu’il les lise, elles ne lui sont pas destinées. Mais Jésus rectifia les choses immédiatement. Rappelez-vous de ce que Jésus disait au sujet des paraboles qui n'étaient pas destinées à n'importe qui. Matthieu 13:10-13

Dans Jean 3: 3-5, nous lisons ce que Jésus répondit à Nicodème : «Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » Voilà la preuve authentique que Dieu est avec un homme ! Une personne authentiquement née de nouveau «voit» ou «comprend» le Royaume de Dieu. Ce ne sont pas les miracles que Dieu pourrait faire par le ministère d’un homme qui lui donnent l’autorité d’interpréter les prophéties bibliques, mais l’authentique nouvelle naissance.

Comprenez-vous? Nicodème n'était pas né de nouveau, et pourtant il croyait que le simple fait de voir des miracles authentiques, lui accordait l'équivalent de la nouvelle naissance. Mais Jésus répondit à Nicodème, que bien que son observation était juste, (les miracles), ce n'était pas un gage de l'authentique nouvelle naissance. Voyons ce que dit Matthieu 7.22

« Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi… » Matthieu 7:22-23
Peut-être qu'il y en a qui diront: Seigneur, Seigneur! N'avons-nous pas interprété en ton nom, les Écritures et les prophéties? Et Il leur répondra la même chose.....

En aucun cas, il est mentionné dans Matthieu 7:22 que les miracles qu'ils avaient faits au nom du Seigneur étaient faux ou venaient du diable, et pourtant ce genre d’autorité n’avait absolument rien à voir avec l’authentique nouvelle naissance. Ceux dont le Seigneur fait allusion dans Matthieu 7:22 avaient reçu l’autorité de chasser des démons et de faire des miracles en son nom, mais le Seigneur ne les connaissaient pas.

Rappelez-vous que  Judas Iscariote, qui était avec les douze apôtres, reçut lui aussi la commission de chasser des démons et de guérir des malades. Et pourtant, il était du diable. Pour être connu du Seigneur, il faut être authentiquement né de nouveau.

Ce n’est pas tant la Bible qui divise le christianisme, mais plutôt les *prémisses (voir note) personnelles de la personne qui l’interprète. Telle est la faiblesse de l'esprit humain non-régénéré. Dans l'épître de Jacques, au chapitre 3 verset 15, nous lisons : «La sagesse d'en bas n'est pas la même que la sagesse d'en haut », et cette sagesse d'en bas, Jacques dit qu'elle est «terrestre, charnelle et diabolique».

Note *Les prémisses se distinguent des conclusions en ce qu’elles servent de principe, de points d’appui considérés comme évidents par eux-mêmes ou démontrés dans des raisonnements à partir desquels on déduit des conclusions.

Conclusion:  La caractéristique de l'esprit humain se reflète dans ses propres revendications, qui croit à tort que Dieu inspirera à coup sûr, toute personne qui désire comprendre les Écritures et les prophéties, afin de lui accorder la capacité d'interpréter la Bible avec précision, lorsque ce dernier s’appuie sur l'opinion et le raisonnement du traducteur des textes bibliques à interpréter. C’est exactement sur ce point que l'erreur réside. Bien qu’on concède que le Saint-Esprit est l'auteur de sa propre interprétation, une évidence qui est partagée de tous, le seul fait que tant de personnes ont affirmé que le Saint-Esprit leur a parlé et les a choisis pour interpréter les prophéties, nous montre bien qu'il faut maintenant plus qu'un témoignage d'une personne sincèrement motivée à nous enseigner ce qu'il croit avoir reçu par inspiration divine. Il nous faut pour commencer, rencontrer l'Auteur des Écritures et des prophéties, et non pas le traducteur.

 D'après les étudiants de la Bible, le début du livre de la Genèse aurait été écrit par Moïse, ce qui signifie que la Genèse aurait été écrite plus de 2400 ans après Adam. 
Donc, le contenu du récit de la Genèse n'a pu être écrit que sous inspiration divine, et Moïse, a volontairement codé son récit pour réserver la révélation des mystères cachés seulements aux enfants du Royaume de Dieu.
Cliquez pour agrandir


Étude des Écritures


#07)

Avez-vous déjà rêvé de rencontrer un président, ou un roi ou une reine, et de vous demander si vous vous sentiriez mal à l'aise et nerveux(se), ne sachant pas exactement comment vous comporter ou lui adresser la parole? Habituellement, il existe des protocoles et ce qu'on appelle des règles d’étiquette protocolaires pour donner des conseils et éviter toute gêne. Habituellement, les visiteurs sont informés par un service de gestion protocolaire avant leur rencontre avec leur hôte de marque.

Prenons comme exemple le gouvernement américain. Aux États-Unis, la Maison Blanche à Washington a un département complètement dédié au fonctionnement des fonctions protocolaires. C'est l'huissier en chef qui est chargé du «fonctionnement efficace» du complexe de la Maison-Blanche et de la Résidence exécutive. Ce service gouvernemental supervise toutes les activités officielles et les cérémonies de la présidence pour tous ceux qui y viennent, bien qu'il soit aussi important que les invités soient avertis à l'avance, comme par exemple si quelqu'un de marque est invité à diner avec le Président à la Maison Blanche, le code vestimentaire est également indiqué sur la carte d’invitation. Vous comprenez bien que personne n'oserait se présenter en tenue «décontractée» avec des chaussures de sport.

Puisque dans ce monde, vous êtes conscient qu'il existe des protocoles et des règles d'étiquette que vous devez suivre, voyons un peu comment cela se passe. Si je devais aller rencontrer le président d'un grand pays ou son premier ministre, une chose est certaine, au départ, il me faudrait une invitation à le faire. Je ne pouvais pas me présenter au Parlement ou au Palais présidentiel sans prévenir et m'attendre à le voir et lui parler comme l'on s'adresse à n'importe qui. Cela ne fonctionne pas comme ça. Et il est probable que pour des raisons de sécurité, d'une part je devrai être dument identifié et que je devrai m'attendre à être «fouillé». Ensuite je serai sans aucun doute accompagné par quelqu'un lors de ma rencontre avec le président ou le premier ministre.

Qu'est-ce qu'un protocole (dans le sens diplomatique) et qu'est-ce qu'une «étiquette» ? Dans ce monde, un protocole est une règle qui décrit comment une activité doit être effectuée, en particulier dans le domaine de la diplomatie. Dans les services diplomatiques et gouvernementaux, les protocoles sont souvent des directives non écrites. Les protocoles spécifient le comportement approprié et généralement accepté en matière d’État et de diplomatie, par exemple en montrant un respect approprié à un chef d’État, en classant les diplomates par ordre chronologique d’accréditation au tribunal, etc. diplomatie : protocole diplomatique - règles de l'étiquette et de préséance ;

Voici une description trouvée sur Wikipédia à propos du protocole et de l'étiquette:
«Le protocole est généralement décrit comme un ensemble de règles de courtoisie internationales. Ces règles bien établies et respectées ont facilité la vie et le travail des nations et des peuples. Une partie du protocole a toujours été la suivante: la reconnaissance de la hiérarchie de tous les présents. Les règles du protocole sont basées sur les principes de la civilité.» - «La notion d'étiquette, est d'origine française et résultant des pratiques à la cour de Louis XIV, (...) Les États de France, almanach officiel de la cour de Versailles codifiait le rôle de chaque courtisan et réglait la vie quotidienne de la cour de France du lever au coucher du Roi. (...) Le non-respect de l'étiquette, s'il est grave, peut causer le déshonneur ou, dans un cadre plus privé, mener à un malentendu ou une grande douleur, (...) Beaucoup d'inimitiés. On peut considérer l'étiquette comme la politesse minimale exigée pour éviter les principaux conflits et elle est, en tant que telle, un aspect important de l'éthique sociale. Source: Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Protocole

Voici une autre description sur le «protocole» trouvée sur un autre site Internet:
«
Le protocole désigne les usages relatifs aux activités officielles, spécialement en ce qui a trait aux cérémonies, aux relations formelles entre personnalités publiques, aux préséances, à l’usage des symboles des pays et des nations. Par extension, le protocole concerne les rapports hiérarchiques entre les institutions et au sein des institutions, les rapports entre les détenteurs de pouvoirs et les rapports que les individus entretiennent entre eux. Le protocole est normatif, il répond à des normes.»

«L’étiquette, pour sa part, a trait au formalisme des relations entre particuliers, c’est-à-dire entretenues sur une base individuelle, que ce rapport soit hiérarchique ou non. Elle est également du domaine du comportement en société. Faire présider par le chef de l’État un repas offert en sa présence est une règle de protocole, mais ne pas lui couper la parole ou encore, s’il s’agit d’un monarque, attendre qu’il s’adresse à vous pour lui parler est conforme à l’étiquette. Le premier exemple est relatif à l’exercice du pouvoir, les deux autres relèvent des règles de comportement à observer envers un personnage sujet à un traitement protocolaire. Les deux termes de protocole et d’étiquette ont tendance à se confondre. Si le protocole s’applique aux rapports institutionnels et l’étiquette aux rapports individuels, il s’agit dans les deux cas de rapports entretenus dans le contexte de la vie en public. L’étiquette est normative, elle répond à des normes.»

Mais comment aborderiez-vous Dieu, le Créateur et le Souverain de toutes choses? Avez-vous appris qu'il y avait un Protocole Divin que vous devez d'abord «comprendre» et suivre parfaitement? Comme c'est le cas dans ce monde, il existe aussi un Protocole Divin qui requiert «une étiquette» que vous devez respecter afin de vous tenir dans la «présence de Dieu». Se tenir dans la présence de Dieu, ou même «prier Dieu par le Saint-Esprit», signifie que vous connaissez le Protocole Divin. Aucune prière, aussi sincère soit-elle, ne peut atteindre Dieu, si vous n'observez pas le Protocole Divin.



#08)

Lisons quelques passages de la parabole des noces dans Matthieu 22

Matthieu 22: 1-5
«1 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit: 2 Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. 3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. 4 Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j'ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. 5 Mais, sans s'inquiéter de l'invitation, ils s'en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ;»

La première étape

Être invité et répondre à l'invitation
Avant de parler comment se conformer au PROTOCOLE DIVIN, il faut premièrement être invité par le ROI, qui a envoyé ses serviteurs. Tous ne sont pas appelés et parmi les appelés, plusieurs refuseront l'invitation du ROI. Donc les «invités» doivent répondre à l'appel (l'invitation) avant de parler de Protocole à proprement dit. Cet appel ne se fait que par l'Évangile de grâce. 

Thessaloniciens 2:14 «C'est à quoi Il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.»

Dans le passage de Thessaloniciens 2:14, ceux qui sont appelés, le sont uniquement par l'Évangile. Pas n'importe lequel! Paul affirme que ceux qui sont appelés, le sont par «notre Évangile». Or, l'Évangile des apôtres est considéré comme «la seule invitation officielle» et cet Évangile ne peut «changer ou évoluer» car le but de l'invitation est de convier les invités aux noces de l'agneau. Donc, l'Évangile est la seule façon (l'appel) dont l'invitation est transmise. Or il semble que lorsque Paul mentionne «notre Évangile» il associe SON ÉVANGILE à un appel, l'authentique façon que Dieu utilise pour «appeler». Voilà ce qui fait la différence entre «un évangile dilué et hybridé» qui finalement n'appelle personne et l'Évangile apostolique de Paul!

Deuxième étape

Après avoir répondu à l'invitation, comprendre les instuctions pour pouvoir se préparer
Non seulement Paul «appelait» et «lançait l'invitation du ROI» mais donnait les instructions aux «invités» qui avaient accepté l'invitation du ROI pour qu'ils se «préparent de la bonne façon», c'est-à-dire qu'il fallait qu'ils comprennent comment respecter le PROTOCOLE DIVIN. Être invité et accepter l'invitation est une chose, mais il y a beaucoup plus. Il faut comprendre que l'on ne peut pas se présenter à la salle des noces du ROI sans s'être préalablement préparé. Paul enseignait exactement tout le Protocole Divin pour «se tenir dans la présence de Dieu». Lorsque l'Évangile a cessé d'être prêché conformément aux critères apostoliques, plus personne par la suite ne pouvait prétendre savoir comment «se tenir devant Dieu», peut importe qu'il se soit appelé Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther ou John Wesley. C'est pour cette raison que tout mon travail vise à réfuter implacablement tous les enseignements de William Branham sur les personnages historiques qu'il a choisis comme «étoiles/anges/messagers» de Dieu, et qui selon ses enseignement, se tenaient constamment dans la présence de Dieu.

Or, personne ne peut prétendre se tenir dans la présence de Dieu, sans avoir préalablement été prédestiné ou «appelé» selon le dessein de Dieu. Ceux qui se tiennent dans la présence de Dieu, sont comme «des anges de Dieu». Jésus l'a clairement expliqué, mais il semble que personne n'a saisi le mystère «des anges» des «petits enfants», ce que je développerai un peu plus loin.

Souvenez-vous, dans la vision lorsque Jean fut transporté en Esprit «au Jour du Seigneur», Jean a vu les 7 «anges/messagers» devant Dieu. Ce sont les mêmes «anges/messagers» que ceux qui sont représentés dans Apocalypse 1:20 Ils sont les sept messagers des sept Églises. Dans la vision, les sept anges ont été vus tous ensemble.

Ainsi, l'expression «se tenir devant Dieu» est largement utilisée dans les Écritures apostoliques.

Romains 2:13 , 2 Corinthiens 1:12 , 2 Corinthiens 2:17 , 2 Corinthiens 4:2 , 2 Corinthiens 7:12 ,
2 Corinthiens 12:19 Galates 1:20 , 1 Thessaloniciens 3:13 , 1 Timothée 6:13 , 2 Timothée 2:14 ,
 2 Timothée 2:15 , 2 Timothée 4:1

Je développerai un peu plus tard comment l'esprit de quelqu'un peut être «debout» dans la Présence de Dieu et quels sont les critères pour expérimenter cette grâce.

Quoi d'autre? Trouvons d'autres passages de l'Écriture. S'il vous plaît portez attention à ces passages ... chercher les différentes expressions qui sont utilisées.

1 Jean 3:21 «Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.» 1 Jean 3:21

Jude 1:24 « Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse ...» Jude 1:24

Actes 10:33 « Aussitôt j'ai envoyé vers toi, et tu as bien fait de venir. Maintenant donc nous sommes tous devant Dieu, pour entendre tout ce que le Seigneur t'a ordonné de nous dire.»
Actes 10:33

1 Thessaloniciens 3:9 « Quelles actions de grâces, en effet, nous pouvons rendre Dieu à votre sujet, pour toute la joie que nous éprouvons à cause de vous, devant notre Dieu
1 Thessaloniciens 3:9

1 Jean 2:28 « Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui.»
1 Jean 2:28

Paul prêchait que «d'être dans la présence de Dieu» continuellement, était le seul gage de l'authentique Nouvelle Naissance. C'était l'Évangile Apostolique. Pourquoi? Parce que lorsque quelqu'un est né de nouveau, cette personne est constamment «dans la présence de Dieu», jour et nuit.

 



#09)

C'est ici que je désire souligner qu'il y a un lien direct entre la parabole de Jésus que l'on retrouve dans Matthieu 22 et les versets 7 et 9 d'Apocalypse chapitre 19. Voyons ces versets:

Apocalypse 19:7 «Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée,»

Apocalypse 19:9 «Et l'ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.»

Puisqu'il est mentionné «Heureux ceux qui sont appelés»  il est parfaitement clair qu'à un moment donné, à la fin des temps, il y aura réellement un appel, et que cet appel sera explicite et ne sera pas un appel confus. En aucun cas nous pourrions interpréter ce passage différemment. Il serait impossible de prétendre que quelqu'un se soit invité lui-même et qu'il ait été admis parmi les invités. Réfléchissez un peu: comment pouvez-vous répondre à un appel téléphonique, si votre ligne téléphonique est coupée ou défectueuse? Donc, comment pourriez-vous répondre à un appel, si vous ne l'entendez pas? Ceux qui entendront l'appel, sont tous ceux et celles qui «remarqueront l'intensité et la profondeur du message d'invitation» de la part des messagers/serviteurs du ROI. L'appel insistera sur tout l'aspect de l'étiquette protocolaire de l'invitation aux noces. Il faut également comprendre que le messager qui délivrera l'invitation, remettra aussi des instructions relatives au Protocole Royal.

Résumons: Le Protocole Divin se réfère à la sainteté même de Dieu. Il n'y a pas plus saint que Dieu. Seul Dieu est digne d'adoration, et personne ne peut se sanctifier par son propre comportement. La Sainteté de Dieu est le fondement sur lequel vous devez bâtir, et non pas l'objectif à atteindre. Ceux qui sont appelés aux noces, doivent se revêtir de la Sainteté qui vient de Dieu.»

Apocalypse 19:9 « Et l'ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.»

  1. Être invité par le ROI qui organise des noces pour son fils, implique la connaissance du Protocole royal.

  2. Pour être trouvé «digne» par le ROI, vous devez accepter l'invitation du ROI.

  3. Si vous acceptez, vous devez être au courant de l'étiquette requise selon le Protocole royal. En d'autres mots, vous devez être «sur la même longueur d'onde» que les règles du ROI et de son Royaume.

  4. Si vous refusez l'invitation, vous risquez d'irriter le ROI. Cela sera perçu comme une infraction au Protocole royal. Sachez également que si vous vous présentiez aux noces sans respecter l'étiquette requise, vous irriteriez aussi le ROI.


Cliquez pour agrandir

Matthieu 22: 1-14
«1 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit: 2 Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. 3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. 4 Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j'ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. 5 Mais, sans s'inquiéter de l'invitation, ils s'en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ; 6 et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. 7 Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. 8 Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes ; mais les conviés n'en étaient pas dignes. 9 Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. 10 Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. 11 Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces. 12  Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. 13  Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 14 Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.»

 



#10)

Comme je l'ai mentionné précédemment, le Protocole divin repose d'abord sur la sainteté de Dieu. Tout comme dans le naturel, une invitation protocolaire à un banquet royal est à la hauteur de la royauté elle-même. La sainteté de Dieu ne peut être imitée et personne ne peut la produire par ses propres efforts. La Sainteté de Dieu est toujours proportionnelle à la Justice de Dieu. Personne ne peut se justifier lui-même ou se sanctifier lui-même et ensuite essayer de faire croire que sa sainteté ou sa sanctification est celle de Dieu. La Justice de Dieu vient de Dieu et n'est pas humaine. Et Dieu n'accepte comme «laissez-passer» pour se tenir «en Sa Présence», que Sa sainteté, celle qu'il donne à ceux qui sont protégés sous la «Nouvelle Alliance en Jésus-Christ»

La «Sainteté de Dieu» n'appartient qu'à Dieu et c'est Lui-même qui la donne aux siens par son Esprit
La Sainteté de Dieu vient exclusivement de Dieu et aucun homme ne peut la produire par lui-même. Beaucoup de personnages historiques, tels Irénée de Lyon, Martin de Tours ou Colomba d'Iona ont tenté de faire croire aux gens qu'une sainteté «agréable à Dieu» passait par le monachisme ascétique, les mortifications, la chasteté, le jeûne et la prière et «le mépris de la chair» Colossiens 2:23. Veuillez noter que ces personnages n'ont jamais été invités au «festin des noces de l'agneau», et n'ont jamais laissé de témoignages prouvant qu'ils comprenaient ce que le vêtement blanc symbolique des noces signifiait. En fait, ils n'ont fait que propager et maintenir une «auto-sainteté artificielle» fabriquée par l'esprit d'iniquité qui s'était emparé de l'Église après la période apostolique.

Si vous ne recevez pas la sainteté de Dieu, vous n'avez rien.
En d'autres mots, si Dieu ne vous rend pas Lui-même saint et juste, vous n'avez rien, absolument R-I-E-N. Lisons ce que Paul dit dans Philippiens 3:9

« ... et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, »

J'aime le verset 9 car il résume le cœur même du message apostolique, qui stipule que la Justice et la Sanctification vient de Dieu et n'est pas d'origine humaine.

L'évangile selon Paul se résume à ceci: Il pouvait ne pas se présenter devant Dieu avec sa propre justice, mais avec celle de Dieu qui dépend de la foi. Et le point sur lequel j'insiste dans le verset 9 est simple. Paul insiste pour signifier : « La justice par laquelle j'obtiens un droit de me tenir devant Dieu n'est pas une justice que je peux produire de ma part.» - Philippiens 3:9

C'est exactement la même chose que Moïse disait aux Israélites dans Deutéronome 9:4-6 .

«Ce n’est pas parce que vous êtes justes que Dieu vous a bénis. Ce n’est même pas à cause de votre propre justice.» 

Et c'est là l'essentiel de la doctrine de la justification par la foi. Parfois la justice de Dieu est appelée «la Justice qui ne vient pas de ce monde.»

Ce thème de la Justice «extraterrestre» venant de Dieu n’a jamais été éloignée des pensées de l’apôtre Paul. Toute la première moitié du livre des Romains est une présentation systématique par Paul de la doctrine de la justification par la foi. Et son objectif est de montrer comment une justice étrangère est imputée à ceux qui croient. La Justice mentionnée dans Philippiens 3:9 est la Justice même de Dieu. Dieu est saint et il veut donner à son peuple sa sainteté. Par son l'onction de son Esprit (le Fils), Dieu veut prendre «la même sainteté qui appartenait à Jésus» et la reproduire parfaitement en vous. Dieu veut vous faire ressembler en tout point à Jésus dans Sa présence.


Cliquez pour agrandir



#11)

Le personnage historique John Wesley a donné une définition de la perfection chrétienne, telle qu'il l'a comprise. Wesley a précisé qu’il ne fallait pas attendre sur cette terre de perfection absolue. Pourquoi a-t-il déclaré cela? Parce que John Wesley n'a jamais été un authentique vainqueur.

Selon Wesley, il s’agit, pour le chrétien, de croître en grâce, et cela s’étend sur «toute la durée de sa vie». Jamais John Wesley n’enseigna la possibilité d’une perfection absolue durant la vie terrestre d'un croyant; la perfection chrétienne étant en perpétuelle croissance, un peu comme les Juifs croyaient en une «soi-disant sanctification progressive constamment en état de perfectionnement » s'ils persévéraient dans l'obéissance de la Loi jusqu'à leur mort physique. Concernant la perfection,  Wesley était prudent, se contentant seulement d’affirmer que le croyant pouvait et devait être entièrement «sanctifié». Il n’osait pas employer, pour qualifier «cette perfection», le terme de sinless (“sans péché”), bien qu’il n’avait rien contre.
Source:http://larevuereformee.net/articlerr/n217/la-doctrine-de-la-sanctification-selon-john-wesley

Wesley disait: «La sanctification commence», dit-il, dès que nous commençons à croire; et, dans la mesure où la foi se développe, «la sainteté se développe aussi.»

Mais la «pseudo-sanctification» de John Wesley ne valait guère mieux que celle du monachisme ascétique du moine Martin de Tours et de Colomba d'Iona. Sa façon de prêcher la «sanctification» était essentiellement fondée sur un comportement légaliste, comportement qui «était la preuve visible de tous» que le croyant était «sanctifié» selon «l'échelle de sainteté» de John Wesley. Par exemple, Wesley croyait que porter des bijoux et des vêtements coûteux était un péché et que les chrétiens ne devaient pas s'engager dans un tel comportement. Plus précisément, il était fortement contre les femmes portant des bagues, des boucles d'oreilles et des colliers. Par conséquent, les premiers méthodistes étaient connus pour leur robe simple et leur absence de bijoux. L'Église méthodiste a maintenu la position de Wesley sur l'habillement et les bijoux jusqu'en 1852.

Vous ne pouvez que «prétendre» être saint ou juste, comme John Wesley a tenté de le faire croire à tous ses fidèles. Toute doctrine visant à élever ces personnages historiques à la hauteur de «saints anges/étoiles/messagers» se tenant dans la présence de Dieu, est fausse et contraire à l'Évangile apostolique. John Wesley croyait ¹ à la «Trinité de Dieu», soit l'orthodoxie nicéenne qui est toujours le dogme² promulgué par l'Église catholique romaine, c'est-à-dire, «un seul Dieu en trois Personnes, partageant la même substance»³. Or prétendre comme William Branham le suggère, que John Wesley était vraiment «né de nouveau», tout en priant et en adorant avec sa  «sa foi Trinitaire», est une hérésie. Tout «ange/étoile/messager» se tenant dans la présence de Dieu, sait exactement devant QUI il se tient. Et son témoignage reflète ce qu'il sait. William Branham croyait que ce prédicateur avait certainement «fait de son mieux, avec ce qu'il avait compris», et que les enseignements et le zèle de Wesley méritaient d'être «élevés» au rang «d'ange/étoile/messager»  dans le long «processus de restauration du message évangélique» au cours des âges,  mais croyez-moi, «la perfection de Wesley» n'était pas celle conférée par l'Esprit. En d'autres mots, il n'était pas revêtu de la robe blanche symbolique, de ceux et celles qui sont restaurés à égalité avec Jésus, devant leur Père Céleste. On n'est pas «régénéré ou né de nouveau par un baptême à l'enfance» comme l'a prétendu John Wesley.

Ici, je ne fais pas le procès de John Wesley, c'est-à-dire de l'individu aimable, honnête et charitable, pratiquant des œuvres «pseudo-chrétiennes», mais je juge et condamne l'esprit de ténèbres qui était en lui et qui l'empêchait de comprendre «le mystère de Dieu» et qui lui a fait conserver et pratiquer un culte similaire à celui de l'Église de Rome. C'est cet «esprit adversaire» qui a tenté de se faire passer pour «le Saint Esprit» que je précipite! Le témoignage de John Wesley est certes éloquent et édifiant, mais «ses ténèbres» ou «son manque de révélation divine» ne lui auront jamais permis d'atteindre l'authentique nouvelle naissance, dans la présence perpétuelle du Seigneur, de son vivant.



#12)

Le passage de 2 Corinthiens 3:18dit que «nous sommes transformés à la ressemblance de Jésus qui avait sur lui l'Esprit du Seigneur», alors que Romains 8:29 déclare que Dieu «a prédestiné ceux qui croient à devenir conformes à la ressemblance de son Fils». Dieu nous a donné son Alliance, qui a été accomplie par le sacrifice de Jésus. Par le sang de Jésus nous sommes rendus saints et parfaits, au même niveau de perfection et de sainteté que celui de Jésus.


Cliquez pour agrandir

C'est exactement ce que Dieu dit: Nous sommes sanctifiés de Sa Sainteté et parfaits de Sa perfection! Nous sommes faits égaux à Jésus! Même niveau de Justice! Cela ne se produit pas après votre mort! NON, cela vient de la foi en ce moment! Le véritable évangile a été tellement dilué que le genre de justice que les gens ont maintenant dans leur esprit n'est plus qu'un bon comportement avec de bonnes valeurs morales ... Voici ce que je vous dis maintenant, du Saint-Esprit! Si vous n'avez pas «teint» votre esprit (en permanence) avec «le sang de l'agneau», vous n'avez pas un milligramme de Justice de Dieu! Pas de justice de Dieu, pas d'accès aux noces! Ensuite, sachez qui si vous ne pouvez vous tenir dans la présence de Dieu, sachez aussi que vos prières n'atteignent même pas Dieu, vous n'avez rien ... vous n'êtes pas vêtus de la Justice de Dieu et vous êtes simplement gardés hors de sa présence!

1 Pierre 1:15 « Mais, puisque Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints (...) selon qu'il est écrit:  16  Vous serez saints, car Je suis saint. (...) 18  sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères,  19  mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,  20  prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous »         Mon emphase; «Celui qui vous a appelés»

Lorsque Dieu appelle quelqu'un, pour que cette personne puisse être autorisée à se tenir «dans Sa présence», non seulement Il lui fait parvenir son «invitation» par la prédication de l'Évangile de grâce, mais Il lui fournit ensuite tout ce qui est nécessaire pour que le Protocole divin soit entièrement respecté. C'est pourquoi il est écrit:

Romains 8:30 « (...) et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.»

Observez bien ce que Romains 8:30 affirme. Dieu justifie et glorifie à 100% ceux qu'Il appelle. En d'autres mots, Dieu les rend «saints» comme Lui seul est saint. C'est le Protocole de Dieu. Il faut que ceux qui se tiennent dans Sa présence soient, rendus saints, comme Lui-même est saint. Si vous n'êtes pas «saint», vous ne pouvez être «dans Sa présence». Si vous n'êtes pas «saint», vos prières ne se rendent même pas jusqu'à Dieu, parce que Dieu ne reçoit les prières des siens que dans le «Saint des Saints» spirituel de la montagne de Dieu. C'est comme la relation qui existe entre un émetteur et un récepteur: les deux doivent communiquer sur la même fréquence et être en parfait accord avec une longueur d'onde identique. Actuellement, l'on ne peut communique avec Dieu que sur la longueur d'onde spirituelle de Sa Nouvelle Alliance en Jésus-Christ. Donc, si vous ne pouvez réclamer la sainteté et la perfection de Jésus, n'espérez même pas que Dieu exaucera vos prières. Le mieux qu'il pourrait vous arriver, c'est qu'Il vous envoie quelqu'un qui vous dira comment «Le rejoindre» de la bonne manière. Comprenez bien ce qu'est le Protocole divin. Pour vous tenir dans la présence de Dieu, vous devez être saint, comme Il est saint. Vous devez être parfait comme votre Père Céleste est parfait! C'est le Protocole divin. Vous devez être revêtu du vêtement blanc de la Justice de Dieu, lavé dans le sang de l'agneau! C'est le Protocole divin.

1 Pierre 1:15 « Mais, puisque Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:  16  Vous serez saints, car Je suis saint.  17  Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l'œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,  18  sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères,  19  mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache,  20  prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous »

Luc 14:8, Apocalypse 19:7, Apocalypse 19:9, 1 Pierre 2:9, 1 Pierre 2:21, 1 Pierre 3:9,
1 Pierre 5:10, 2 Pierre 1:3, Romains 1:7, Jean 3:1-5, Hébreux 9:15, Apocalypse 3:4,
Apocalypse 3:5, Apocalypse 3:18, Hébreux 10:10, Hébreux 10:14,

Luc 14:8 «Lorsque tu seras invité par quelqu'un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu'il n'y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi,»

Apocaly pse 19:7 «Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée,»

Apocalypse 19:9 «Et l'ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'agneau ! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.»

1 Pierre 2:9 «Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,»

1 Pierre 2:21 « Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces,»

1 Pierre 3:9 « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction.»

1 Pierre 5:10 « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.»

2 Pierre 1:3 « Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,»

Romains 1:7 « (...) à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !»
 

Jean 3: 1-5: « 1 Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.  3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.  4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?  5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

Hébreux 9:15 « Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis.»

Conclusion: Dans cette parabole, il y avait un protocole et une étiquette qui consistait d'une part à être invité, mais aussi d'avoir «revêtu» l'habit de noces. L'allégorie de l'habit de noces est également évoqué par le symbole du «vêtement blanc» que vous pouvez retrouver dans plusieurs passages, dont:

Apocalypse 3:4 « Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes.»
Apocalypse 3:5 « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. »
Apocalypse 3:18 « je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.»

Vous avez probablement déjà entendu une prédication sur la signification de «l'habit de noces» ou «du vêtement blanc», mais ici je vais aller beaucoup plus loin...

Dans l'allégorie des noces de Matthieu 22, les invités, lors du banquet de mariage du prince, doivent se présenter au banquet comme des invités. Or, bien que cela n'était pas mentionné au début, il y a bel et bien un protocole ou une «étiquette d'invité à un mariage» qu'il faut suivre. Les invités ne peuvent pas apparaître au banquet dans leurs vêtements de travail ou leurs vêtements de tous les jours. Et s'ils possèdent déjà un «vêtement de noces» encore faut-il qu'ils soient assurés que leur vêtement est propre et «blanchi».

Nous pouvons lire d'ailleurs un passage qui fait allusion «au vêtement blanc» des «noces de l'agneau»:

Apocalypse 7: 13-15« (13) Et l'un des vieillards (anciens) prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? (14) Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. (15) C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux » 
Note:
Jamais il n'a été question ici dans ce passage, que ceux qui ont «blanchi leurs robes, les ont blanchies dans leur propre sang, mais en disant «dans le sang de l'agneau», le passage fait référence à la pensée perpétuelle du sacrifice de Jésus.

Dans l'allégorie de Matthieu 22, ceux qui croient en l’efficacité du sang expiatoire et du sacrifice de Jésus sont revêtus de sa justice et de sa perfection, et dignes du banquet offert par le roi. Ils ont compris la nécessité de suivre le protocole royal.

Ils pourront dire avec Isaïe: «Je me réjouis beaucoup du Seigneur; mon âme se réjouit en mon Dieu. Car il m'a revêtu de vêtements de salut et m'a revêtu d'une robe de justice » (Isaïe 61:10). Cette justice divine est la sainteté de Dieu. Par le sang et le sacrifice de Jésus, nous sommes rendus saints et parfaits devant Dieu.
( Hébreux 10:10, Hébreux 10:14)

Les saints de Dieu sont restaurés égaux avec Jésus. Même sainteté et même perfection que celle de Jésus. En fin de compte, le nombre de personnes vêtues de justice, dignes du banquet du roi, sera plus petit que ce à quoi on pourrait s’attendre. Comme l'a dit Jésus: «Beaucoup sont invités, mais peu sont élus » (vs. 14).

L'invitation est maintenant lancée. C'est le temps de vérifier si vous possédez le «vêtement blanc» des noces. Le véritable appel évangélique est envoyé à toutes les Églises réparties parmi les nations du monde. En effet, «beaucoup sont invités». Et pourtant, relativement peu de personnes répondront à l'invitation. Comme Jésus l'a dit: «… mais peu sont élus». Jésus a délibérément utilisé le mot «élu», afin que nous n'oublions jamais que Dieu est souverain en la matière. Bien que, de notre point de vue, nous savons que nous devons répondre au véritable appel de la trompette divine, nous devons nous-mêmes «croire et comprendre ce que signifie la robe blanche blanchie dans le sang expiatoire de Jésus» et «confesser avec notre bouche, que la pensée perpétuelle du sang expiatoire de Jésus est la clé, pour atteindre l'Esprit du Seigneur », et pourtant, Dieu est souverain dans notre décision, car c'est son Alliance entre Lui et son peuple, dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie. Cela pourrait sembler un concept difficile à saisir, mais sachez qu'il était prophétisé que dans les derniers jours, Dieu enverrait Michel.

Lisons dans Daniel 12: 1: «En ce temps-là se lèvera Michel, (le même que dans Apocalypse 12:7) le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. »

Et comment seront-ils sauvés? La réponse se trouve dans Apocalypse 12:11 «Ils ont triomphé de lui par le sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage; ils n'ont pas aimé leur vie au point de se soustraire à la mort.»

Pour résumer le point que Jésus voulait faire comprendre dans sa parabole du banquet des noces, il voulait dire que Dieu a envoyé son agneau parfait du sacrifice pour rendre disponible «la pensée perpétuelle de la Nouvelle Alliance» dans le sang de l'agneau (qui blanchit les robes de noces) et ceux-là mêmes qui auraient dû célébrer sa venue l'ont rejeté, en se jugeant eux-mêmes indignes. En conséquence, le royaume des cieux a été ouvert à quiconque mettra de côté sa propre justice et sa propre auto-sanctification, par la foi, et acceptera la justice que Dieu fournit en Jésus. Ceux qui rejette cette parabole ont manqué le point où Jésus voulait en venir.

Au verset suivant, «Alors les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles.» (Matthieu 22:15). La parabole de la fête des noces est aussi un avertissement pour nous, afin de nous assurer que nous comptons seulement sur l'authentique protocole et étiquette du salut de Dieu, et non sur nos bonnes œuvres dictées par un code moral exemplaire ou sur notre propre obéissance aux valeurs «chrétiennes» que nous avons acquises. Comprenez bien que William Branham a tenté de nous faire croire qu'on pouvait réellement «se tenir dans la présence de Dieu» tels que les pseudo «anges/messagers», en pratiquant une vie de mortifications dans un monachisme ascétique rigoureux, tels que Martin de Tours et Colomba d'Iona.

Respectez le protocole divin!
Maintenant vous comprenez qu'il n'y a qu'un seul unique protocole et étiquette pour vous tenir dans la présence de Dieu. J'avertit ceux qui contestent ce que j'ai écrit ci-dessus: Si vous continuez de penser que vous êtes digne de vous tenir dans la présence de Dieu, simplement parce que vous vivez une vie honnête et exemplaire, ou que parce que vous avez accepté aveuglément tous les enseignements de William Branham, vous finirez par appeler les choses saintes «profanes» et les choses profanes «sacrées», parce que votre relation avec Dieu est devenue centrée sur ce que vous voulez faire et non sur ce qu'Il veut faire avec vous. «Par conséquent, frères et sœurs, puisque nous avons confiance pour entrer dans le lieu très saint par le sang de Jésus» Hébreux 10:19

Sinon, si votre pensée n'est pas couverte par le sang de Jésus, jour et nuit, votre accès dans le lieu très saint n'est pas accordé… Et pire, vos prières ne peuvent même pas atteindre Dieu, car la Parole de Dieu dit que nous ne prions que par le Saint-Esprit, qui est l'Esprit de Christ, demeurant dans le Saint des Saints spirituel.



#13)

Les théologiens disent que les Écritures sont inerrantes. Ils enseignent que l'inerrance de l'Écriture est l'un des piliers de la foi chrétienne. Mais jusqu'à maintenant, ils semble bien qu'ils n'ont pas réussi à résoudre beaucoup de mystères cachés. Pourquoi?

Parce que les auteurs de la Bible ont écrit POUR le peuple de Dieu, pour l'Église. Les auteurs et les prophètes qui ont écrit les livres avaient l'Esprit de Christ (exactement comme lorsque Jésus disait: «L'Esprit du Seigneur est sur moi»), de même que ceux qui interprètent avec exactitude les Écritures inspirées. La Parole de Dieu est beaucoup plus que juste «la Bible», mais comprenez-moi bien: la Parole est plutôt comprise par ceux qui rejoignent l'Esprit de l'auteur, en d'autres mots, ils sont «sur la même longueur d'onde» que l'auteur.

The Meeting of the Minds
J'aime particulièrement l'expression anglaise «meeting of the minds». Cette expression de trois mots n'a pas d'équivalence en langue française mais signifie «la rencontre des esprits» dans le sens de «fusion des idées» ou « une situation où deux personnes s'accordent parfaitement à propos de quelque chose» ou une «harmonie entre deux ou plusieurs parties qui s'accorde sur les mêmes idées.» En anglais, le mot «mind» signifie «esprit» ou «pensée»

Le dictionnaire ajoute: Un «meeting of the minds» (réunion des esprits) est une entente ou un accord entre deux personnes ou groupes. Légalement, cela est interprété comme «un contrat», «une alliance» ou «un traité».

La «réunion des esprits» (également appelée accord mutuel, consentement mutuel ou consensus ) est une expression utilisée en droit des contrats pour décrire les intentions des parties constituant le contrat. En particulier, il fait référence à la situation dans laquelle il existe une compréhension commune dans la formation du contrat. La réunion des esprits est également une expression utilisée en droit des contrats pour décrire les intentions des parties constituant le contrat. En particulier, il est une référence à la situation dans laquelle il existe une compréhension dans la formation du contrat.

Critères pour qu'un «meeting of the minds» (contrat) soit valide
Tous ceux d'entre vous qui désirent rechercher sur Internet une définition de «meeting of the minds» (la «rencontre des esprits) verront que cette expression désigne un accord entre les parties dans lequel chaque partie est au courant des engagements pris par chaque personne. L'expression «réunion des esprits», ou consensus, est associée au droit des contrats et est fondamentale pour l'existence d'un contrat.

Lorsque deux parties parviennent à un accord (dans un contrat), les deux parties comprennent exactement de la même manière tous les termes de l’accord. Une compréhension mutuelle sur tous les points de l'entente est essentielle à un contrat valide.

En d'autres termes, les deux parties doivent être sur «la même longueur d'onde» (ou le même esprit) lorsqu'elles acceptent un contrat, du début à la fin, qu'il soit oral ou écrit, pour chaque mot, chaque virgule et chaque point.

Voici l'exemple d'un accord ou d'un contrat, invalidé parce que les 2 parties sont sur une «longueur d'onde différente». Par exemple, une entreprise de matériaux de construction doit se réapprovisionner en inventaire de quincaillerie et s’adresse à son fournisseur. L'homme d'affaires indique qu'il désire lui acheter tout son stock de ruban à mesurer. Le fournisseur a compris que l’homme d’affaires cherche à acheter tout son stock de ruban à peinturer. Aussi, lorsque le camion de livraison du fournisseur viendra livrer la marchandise, il devra repartir avec la commande qui sera refusée.

Parce que les deux parties ne peuvent être d'accord sur la commande, il n'y a pas de «réunion des esprits», et donc pas d'accord, et la commande n'est pas valide.

Voici ce que je veux dire: comme dans le naturel, il en est de même pour le spirituel. Si Dieu a conclu une alliance avec son peuple, les deux parties doivent être sur la même «longueur d'onde spirituelle» ou «d'esprit». Autrement, le résultat est exactement comme s'il n'y avait aucune alliance entre les deux parties.

Jérémie 31:33 « Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.»

Hébreux 8:10 « Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.»



#14)

Ce chapitre va sonder le passage d'Apocalypse 8: 2. «Et j'ai vu les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur ont été données.»

Dans la vision que Jean a reçue lorsqu'il a été «transporté»
«au Jour du Seigneur», les sept «anges/messagers» ont été vus tous ensemble. ( "Et j'ai vu les sept anges ... ) Ici, dans ce passage, quiconque tenterait de présumer que ces 7 «anges/messagers» ne sont pas conscients qu'ils sont «dans la présence de Dieu», n'aurait aucune crédibilité. Il n'y a pas un seul passage dans toutes les Écritures, qui dit qu'une personne peut se tenir devant Dieu, (dans la présence de Dieu) sans en être parfaitement conscient. Donc, ces 7 «anges/messagers» sont tous dans la Présence de Dieu, et Jean les a vus tous les sept ensemble. Or, les Écritures sont claires sur les critères requis pour «être admis dans la Présence de Dieu» et seuls «ceux qui sont saints et parfaits comme leur Père Céleste est parfait», ayant lavé leur vêtement blanc symbolique dans le sang de l'agneau , sont dignes d'accéder au trône de la grâce de Dieu

Puisqu'il est dit qu'ils se tiennent tous les 7, devant Dieu, et qu'ils sont «conscients d'être dans la présence de Dieu», il faut comprendre qu'ils ne sont pas aveugles, et qu'ils sont aussi entièrement conscients de qui ils sont.

Apocalypse 15: 1 ; «Je vis dans le ciel un autre grand et merveilleux signe: sept anges des sept derniers fléaux - enfin, car avec eux la colère de Dieu est terminée. » d' autres versions disent« qui apporterait La colère de Dieu jusqu'à la fin » ou « parce que la colère de Dieu est finie en eux ». Assurément, si ces 7 «anges/messagers» se tiennent en Esprit, dans la présence de Dieu, ils sont parfaitement au courant que Dieu «est en colère» et que leur témoignage accomplit les jugements de Dieu.

Remarque: Les «anges» d'Apocalypse 15:1, sont les mêmes que ceux qui sont représentés dans Apocalypse 1:20. Ils sont les sept messagers des sept Églises. Ce sont de véritables élus, nés de nouveau, marchant sur la terre, tous vivant
«au Jour du Seigneur»

Commentaire: Ils sont tous ensemble, tous les sept . Il est écrit: «en eux» la colère de Dieu est accomplie. L'expression «en eux» signifie qu'ils sont préoccupés par la colère de Dieu, ils le savent , c'est en eux, dans leur cœurIls exerceront ensemble la colère de Dieu .... Voyez? ce ne peuvent pas être les soi-disant «anges / messagers» des siècles sombres, comme Irénée, Martin de Tours, Columba, Martin Luther et John Wesley et même William Branham.

Je vais vous prouver hors de tout doute, que les 7 «anges/messagers», réunis tous ensemble «devant Dieu», que Jean a observés dans sa grande vision, n'ont absolument rien en commun avec les personnages historiques choisis par William Branham, ayant vécu dans notre passé.

Pour faciliter l'étude des textes bibliques, certains étudiants utilisent une concordance des mots hébreux et grecs. On appelle cette concordance du nom de «Strong». La Bible Louis Segond avec les «codes Strong» est la Bible Segond 1910, dans laquelle sont incorporés les codes du «lexique hébreu-grec Strong», permettant de connaitre les termes originaux grecs et hébreux d'un passage biblique. Cela permet également de comparer les mêmes mots utilisés dans deux ou plusieurs passages différents, afin de vérifier si la source originale du grec ou de l'hébreu est la même. Donc, ce n'est pas vraiment nécessaire d'avoir fait des études en théologie pour comprendre avec cet outil, si un même mot utilisé 10 fois dans 10 passages bibliques différents, a comme source initiale le même mot grec ou hébreux à chaque fois qu'on le retrouve dans la traduction française.

Chaque mot racine est numéroté, pour l'hébreu de #1 à #8674 (Ancien Testament) et pour le grec de #1 à #5523 (Nouveau Testament). Pour chaque mot, la concordance donne le mot dans la langue d'origine (hébreu, araméen, grec), ensuite le mot translitéré (convertit en alphabet latin), et donne l'origine du mot (s'il vient d'une autre langue, ou qu'il est formé à partir d'un mot plus court...), puis, sa prononciation (en phonétique), sa catégorie lexicale (nom, verbe, ...), ses différentes traductions en français et finalement, les définitions qu'il peut prendre selon les contextes. Voyons un peu quelle est la profonde signification de l'expression française, utilisant le mots: «devant», comme lorsqu'on lit «devant Dieu» et ensuite, comparons le même mot avec d'autres passages pour vérifier si les mêmes mots utilisés ont vraiment la même signification. En conclusion, vous verrez bien ce que signifie le mot «devant».

Le mot «devant» utilisé dans les Écritures, qui est régulièrement associé à «devant Dieu», porte le code Strong #40. Cette démonstration a pour but de vous illustrer que la sainteté conférée au croyant par la foi, est la sainteté même de Dieu, celle-là même que Jésus avait en lui.

Voici de quelle façon l'expression «devant Dieu» et particulièrement le mot «devant» doit être interprété.

Cette fois encore, je désire vous faire la démonstration que les mots utilisés en français dans le livre de l'Apocalypse, ont des significations assez pointues, lesquelles sont habituellement non-négociables sur le plan de la liberté d'interprétation.

Commençons par citer le passage d'Apocalypse 3:8 avec la traduction Louis Second annotée avec les numéros de référence Strong.

Prenons les 2 passages contenant le mot «devant» dans les versets d'Apocalypse 8:2  et de :
« Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.»

Apocalypse 8:2 avec codes Strong «Et 2532 je vis 1492 5627 les sept 2033 anges 32 qui 3739 se tiennent 2476 5758 devant = #1799 Dieu 2316, et 2532 sept 2033 trompettes 4536 leur 846 furent données 1325 5681.»

Actes 2:25 « Car David dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant = #1799 moi, Parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé.»

Les 2 mots «devant» trouvés dans Apocalypse 8:2 et Actes 2:25 portent tous les deux, le numéro de référence Strong 1799.  Source: http://www.lexique-biblique.com/lexiques/grec/?strong=1799&x=6&y=2

Le code Strong #1799 du mot originel Grec est «ejnwvpioß» transcrit en caractères latins par «enopion». La phonétique se prononce «en-o'-pee-on» Ce mot grec n'est utilisé que dans un sens bien précis.

La définition de «enopion» signifie :  «en présence de», «devant, par rapport à la place occupée» : «ce qui est devant», contre, à l'opposé, «vers où l'on peut tourner les yeux» Les mots associés à «enopion» sont: devant, sous le regard de, en présence de.  En d'autres mots, impossible de «ne pas voir ou d'être conscient» si «on se trouve devant» ou «vers où on peut tourner les yeux»

Donc, l'expression «devant» [code Strong 1799] signifie «ce qui est devant», «sous le regard de», «en présence de», ce qui implique que la personne qui est «devant Dieu» en est 100% consciente, car cela se passe au-dedans d'elle, et c'est exactement le même mot «devant» [1799]» qui est  utilisé dans Galates 1:20 « Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point.» et des passages comme ceux-ci: Actes 2:25, Jean 20:30, Romains 14:22, 2 Corinthiens 8:21, 1 Timothée 2:3, 1 Timothée 5:21, 1 Timothée 6:13

Puisque l'expression
« devant (quelqu'un ou quelque chose)» signifie «Occuper consciemment la position, qui permet d'observer un objet ou quelqu'un, par rapport à la place occupée par ce qui est devant lui.» alors le mot «devant» utilisé pour les 7 anges/messagers qui se tiennent devant Dieu, a exactement la même signification que dans le passage de Luc 24:43 « Il en prit, et il mangea devant [1799] eux.».

J'ajoute également que dans le cas du passage d'Apocalypse 3: 8, là où le Seigneur dit qu'Il a placé «une porte ouverte» «devant» l'ange/messager de l'Église de Philadelphie, que le mot «devant» est utilisé dans le sens spirituel, et il faut comprendre que si le Seigneur place «une porte ouverte» devant son «ange/messager» c'est pour qu'il la voit, l'observe, et en «soit 100% conscient» personnellement. Parce que si la «porte ouverte» qui est placée devant «l'ange/messager» possède un sens spirituel, c'est pour que celui qui «la regarde devant lui» «comprenne» ce qu'il voit, et croyez-moi, il ne peut être que 100% conscient, de ce qui se passe devant lui!  En d'autres mots, il est absolument impossible qu'un authentique «messager» se tenant «devant Dieu» n'en soit pas 100% conscient.

En ce qui concerne les personnages choisis par William Branham en tant que «pseudo anges/messagers», aucun de ces derniers n'a jamais fait allusion dans leurs écrits et les témoignages qu'ils ont laissés et qui nous sont parvenus, qu'ils aient eu la moindre expérience d'avoir été «consciemment devant Dieu» en tant que «vainqueurs» pour «accomplir la colère de Dieu» et commenter la lettre que le Seigneur leur a adressée en tant «qu'ange de leur Église». Il y en a qui diront: «comment auraient-ils pu savoir qu'ils étaient «des anges/messagers» ? Bien sachez, que quand quelqu'un se retrouve constamment «devant Dieu» comme Paul l'était, cette personne le sait parfaitement, et elle sait pourquoi.

Paul savait et était conscient que son cœur était constamment «devant Dieu»
Galates 1:20
  « Dans ce que je vous écris, voici,  devant Dieu , je ne mens point.»

Apocalypse 8:2 « Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.»

Apocalypse 8:4 « La fumée des parfums monta, avec les prières des saints, de la main de l'ange devant Dieu.»

«(...)  (286)   La première chose dont je veux que vous vous souveniez, c’est que  ces messages sont adressésnon pas à l’Églisemais à l’ange de l’ÉgliseRetournons en arrière, à la première Église: “A l’ange de l’assemblée qui est à Ephèse, écris…”. N’est-ce pas?  (287) Très bien! L’âge suivant, verset 8: Et à l’ange de l’assemblée qui est à Smyrne, écris… (288) Ensuite, verset 12: Et à l’ange de l’assemblée qui est à Pergame, écris… D’accord?»  Sermon:  Prédication L'Âge de l’Église de Pergame (286 à 288) 60-1207

Et les 7 anges/messagers qui se tiennent devant Dieu, sont-ils vraiment «devant» ? Selon William Branham, pourraient-ils être ailleurs? ...parce que le mot «devant» semble être un terme qui «peut voyager»! Puisque «la porte ouverte» mise «devant» l'ange/messager de l'Église de Philadelphie s'est «déplacée» de plus de 100 ans, ou plutôt «s'est fait emportée», avant que cette dernière soit «vue/comprise», se pourrait-il que William Branham a raté «sa propre porte» dans «son propre soi-disant âge» et qu'il n'a pas entendu frapper à la «même porte que celle de Wesley»? On dirait bien... Peut-être qu'à sa mort en 1965, «sa porte» était partie au Moyen-Orient en Israël!

Note: Si vous observez bien, la porte ouverte de l'Église de Philadelphie, semble fermée dans l'Église de Laodicée, puisque le Seigneur frappe à la porte... À moins que ce soit une porte différente? William Branham avait pourtant affirmé que «Jésus» était «la PORTE» et qu'il y en avait qu'une! Nous verrons bien comment il va interpréter cela dans l'analyse que je fais sur l'Église de Laodicée et de son «pseudo messager».

Apocalypse 3:14-22 (Louis Segond 1910)
«(14) Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:  (...) (20)  Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.»

 



#15)

Permettez-moi de vous poser une question: 
QUE SIGNIFIE l'EXPRESSION «SE TENIR DEVANT DIEU»?
 

Les Écritures affirment que tous sont privés de la gloire de Dieu ce qui confirme que, naturellement, tous sont privés de la «présence de Dieu», et que l'homme «non-régénéré» ne peut voir Dieu et vivre ou autrement dit: «s'il pouvait voir Dieu, il vivrait» ou s'il était «régénéré, il serait vivant» au sens spirituel de Dieu.

Depuis la chute d'Adam tous ont péché, et tous sont «morts spirituellement» et le court passage d'Exode 33:20 signifie à lui seul, tout le mystère de la rédemption du peuple de Dieu. Car «la mort spirituelle» est synonyme de «culpabilité perpétuelle», et celui qui est «mort» ne peut «voir Dieu» ou «se tenir dans Sa présence» en esprit. Il y a un principe divin qui dit que la culpabilité n'est pas admise en présence de Dieu. Quiconque se sent accusé de cœur ne peut se tenir «devant Dieu», car la culpabilité enlève toute assurance. Et c'est sur ce principe «d'assurance du cœur» dont je désire parler.

Alors, comment quelqu'un peut-il être dans la présence de Dieu? 

Les Écritures nous enseignent que «Dieu est Esprit» et que c'est en «Esprit» que nous adorons Dieu et nous tenons dans sa présence. Jean 4:24 «Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.»  Évidemment aucun homme,  ne peut «se tenir dans la présence de Dieu» sans en être totalement conscient, cela va de soi, parce que si l'Esprit de Christ est en lui, il est impossible qu'il n'en soit pas conscient jour et nuit. 

Les Écritures nous disent également que l'esprit de celui qui s'attache au Seigneur devient «un seul Esprit» avec Lui. 1 Corinthiens 6:17 «Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec Lui un seul esprit.» et finalement les Écritures affirment que ceux qui sont devenus «un seul Esprit» avec le Seigneur, sont «baptisés» de son Esprit.
1 Corinthiens 12:13 «Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps (...)»

Ce qui revient à dire que l'on ne peut se tenir dans la présence de Dieu, ou devant Dieu, qu'en esprit, et qu'être «baptisé de l'Esprit» signifie tout simplement «être né de nouveau». Or je ne crois pas qu'il soit possible que l'esprit de celui qui est réellement né de nouveau et qui est devenu «un seul Esprit» d'avec le Seigneur, puisse à nouveau quitter la présence de Dieu, autrement le passage dans 1 Jean 5:18 qui dit que celui qui est né de Dieu «se garde lui-même» serait faux.

Ceux qui ne comprennent pas ce que l'authentique nouvelle naissance signifie, tente d'expliquer que Dieu utilise tout un processus spirituel complexe, d'abord de repentance puis de «justification», ensuite de «sanctification» progressive, et finalement un «baptême du Saint-Esprit» pour compléter son œuvre de salut. Malheureusement, ils font fausse route, car une fois «né de nouveau», l'élu reste «né» définitivement et en aucun cas l'on pourrait parler d'une «naissance spirituelle progressive» qui se développe durant toute une vie. Les Écritures déclarent que ceux qui sont justifiés sont par le fait même, sanctifiés (rendus saints de la Sainteté de Dieu parce qu'ils sont justifiés) et ainsi sont baptisés dans l'esprit de la Nouvelle Alliance, qui ne les quitte plus. Tout cela en même temps, pas de salut progressif. Les saints (les sanctifiés) possèdent la pensée perpétuelle de l'efficacité du sang de Jésus effaçant leur péché. C'est pour cela qu'ils n'ont aucune crainte de se tenir dans sa présence, jour et nuit. Par le sang et le sacrifice de Jésus, ils restaurés par Dieu et devenus saints et parfaits devant Dieu. Hébreux 10:10, Hébreux 10:14 Rappelez-vous que Dieu a dit à son peuple: «Vous serez saints parce que je suis saint» 1 Pierre 1:16

En d'autres termes Dieu dit: «je vous ferai saint de ma sainteté, parce que vous ne pouvez atteindre aucune sainteté par vous-même ...» 1 Pierre 1:16  - Voilà ce que «se tenir devant Dieu», signifie!

«Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.» Or l'expression «se garde lui-même» a la même signification que l'expression «la semence de Dieu demeure en lui» que l'on peut lire dans 1 Jean 3:9

1 Jean 3:9 «Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu'il est né de Dieu.»

Voyons maintenant si l'expression «être dans la Présence de Dieu» était utilisée dans le Nouveau Testament par les croyants de l'âge apostolique. Paul témoigne qu'il était «dans la présence de Dieu»

«Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume.» 2 Timothée 4:1

Quoi d'autre? Trouvons d'autres passages des Écritures. S'il vous plaît lisez attentivement ... chercher les différentes expressions qui sont utilisées.

« Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire, irrépréhensibles et dans l'allégresse » Jude 1:24

«... j'ai envoyé vers toi, et tu as bien fait de venir. Maintenant donc nous sommes tous devant Dieu, pour entendre tout ce que le Seigneur t'a ordonné de nous dire.» Actes 10:33

« Quelles actions de grâces, en effet, nous pouvons rendre à Dieu à votre sujet, pour toute la joie que nous éprouvons à cause de vous, devant notre Dieu ! »
1 Thessaloniciens 3:9

Ensuite, voyons ces passages:

Apocalypse 1:20 « le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d'or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.» Apocalypse 1:20

Apocalypse 8:2 «Et j'ai vu les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur ont été données.» Apocalypse 8:2

Si je peux seulement disqualifier un seul d'entre les personnages choisis par William Branham en tant «qu'anges/étoiles/messagers», lesquels sont sensés se tenir devant Dieu, et démontrer qu'il n'était pas digne et ne répondait pas aux critères requis pour «se tenir devant Dieu», alors sans aucun doute nous rejetterons pour toujours cette doctrine des sept âges de l'Église. Ainsi, si un lecteur veut argumenter et défendre un de ces soi-disant messagers, il devra prouver que mes conclusions sont fausses, avec la Parole de Dieu. Je n'accepterai jamais que l'enseignement des sept âges de l'Église soit «de source inspirée de Dieu» simplement parce que quelqu'un appelé William Branham l'a prêché. Chaque détail tiré de la doctrine des Sept Églises enseignée et prêchée doit être soutenu par la parole de Dieu, avec la précision de cette épée à double tranchant.

L'apôtre Paul était constamment dans la présence de Dieu. Les Écritures affirment que c'est «en Esprit» qu'on «adore Dieu» et c'est «dans le ciel» qu'un élu «se tient dans la présence de Dieu», ou si vous préférez, «le royaume des cieux» est en lui» En d'autres termes, l'esprit de Paul était perpétuellement dans la présence de Dieu, et nous appelons cela «la sainte conscience» ou le «Saint-Esprit». Voyons ce que les Écritures rapportent sur les témoignages des apôtres, Paul et les disciples de l'époque apostolique, à propos d'être «dans la présence de Dieu» ou d'être «devant Dieu», exactement dans le sens donné par le passage d'Apocalypse 8:2 Je développerai un peu plus loin comment l'esprit de quelqu'un peut «se tenir» dans la Présence de Dieu et quels sont les critères pour expérimenter cette grâce.

2 Corinthiens 1:12, 2 Corinthiens 2:17, 2 Corinthiens 4:2, 2 Corinthiens 7:12, 2 Corinthiens 12:19Galates 1:20, 1 Thessaloniciens 3:13, 1 Jean 3:21, 1 Timothée 6:13, 2 Timothée 2:14, 2 Timothée 2:152 Timothée 4:1



#16)

Dans le dictionnaire Larousse de langue française, si vous cherchez la signification du mot «falloir» (il faut que) vous trouverez ce qui suit:

Il faut + infinitif, il faut que + subjonctif, indique l'obligation, la nécessité, le caractère inévitable ; le caractère indispensable; équivaut à «devoir» .

Le dictionnaire de l'Académie française 8e édition, donne: «Être de nécessité, de devoir, d'obligation, de bienséance. Il faut faire telle chose.»

Analogiquement, il y a également une OBLIGATION indispensable pour l'étiquette protocolaire divine. Je vous demande d'observer ci-dessous, deux exigences protocolaires divines, lesquelles sont obligatoires et non-négociables. Lorsque Jésus déclare : «il faut que» c'est sans équivoque (de façon formelle et sans ambigüité).

Jean 3:7 «Ne t'étonne pas que je t'aie dit:
Il faut (Strong 1163)
Pour le mot grec «dei» code Strong 1163,  qui se retrouve traduit en français dans l'expression «il faut»  (dei vient du mot δέω (deo, Strong 1210) Définition: «il est nécessaire, il est besoin de, il est juste et correct, nécessité liée à la nature du cas, nécessité conduite par les circonstances ou la conduite des autres envers nous, nécessité en référence à ce qui est requis pour atteindre une finalité, nécessité de la loi, des commandements, du devoir, nécessité établie par le conseil et les décrets de Dieu »
que vous naissiez de nouveau »
Jean 4:24 «Dieu est Esprit, et il
 faut (Strong 1163)
Pour le mot grec «dei» code Strong 1163,  qui se retrouve traduit en français dans l'expression «il faut»  (dei vient du mot δέω (deo, Strong 1210) Définition: «il est nécessaire, il est besoin de, il est juste et correct, nécessité liée à la nature du cas, nécessité conduite par les circonstances ou la conduite des autres envers nous, nécessité en référence à ce qui est requis pour atteindre une finalité, nécessité de la loi, des commandements, du devoir, nécessité établie par le conseil et les décrets de Dieu »
que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité »

La Nouvelle Alliance est la pensée perpétuelle de l'efficacité du sang de Jésus effaçant notre péché. Par le sang et le sacrifice de Jésus, nous sommes restaurés par Dieu et devenons saints et parfaits devant Dieu. (Hébreux 10:10, Hébreux 10:14) Rappelez-vous que Dieu a dit à son peuple: «Vous serez saints parce que je suis saint» 1 Pierre 1:16

En d'autres termes Dieu dit: «je te ferai saint de ma sainteté, parce que tu ne peux atteindre aucune sainteté par toi-même ...» 1 Pierre 1:16

car il est écrit: «Soyez saints, car je suis saint». Le Saint des Saints - La chambre supérieure spirituelle où votre esprit doit attendre ... et où la culpabilité n'a aucune légitimité pour vous accuser.

Les saints de Dieu sont restaurés égaux avec Jésus. Même sainteté et même perfection que celle de Jésus. En fin de compte, le nombre de personnes vêtues de justice, dignes du banquet du roi, sera plus petit que ce à quoi on pourrait s’attendre. Comme l'a dit Jésus: «Beaucoup sont invités, mais peu sont élus » (vs. 14).

L'invitation est maintenant lancée. C'est le temps de vérifier si vous possédez le «vêtement blanc» des noces. Le véritable appel évangélique est envoyé à toutes les Églises réparties parmi les nations du monde. En effet, «beaucoup sont invités». Et pourtant, relativement peu de personnes répondront à l'invitation. Comme Jésus l'a dit: «… mais peu sont élus». Jésus a délibérément utilisé le mot «élu», afin que nous n'oublions jamais que Dieu est souverain en la matière. Bien que, de notre point de vue, nous savons que nous devons répondre au véritable appel de la trompette divine, nous devons nous-mêmes «croire et comprendre ce que signifie la robe blanche blanchie dans le sang expiatoire de Jésus» et «confesser avec notre bouche, que la pensée perpétuelle du sang expiatoire de Jésus est la clé, pour atteindre l'Esprit du Seigneur », et pourtant, Dieu est souverain dans notre décision, car c'est son Alliance entre Lui et son peuple, dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie. Cela pourrait sembler un concept difficile à saisir, mais sachez qu'il était prophétisé que dans les derniers jours, Dieu enverrait Michel.

Lisons dans Daniel 12: 1: «En ce temps-là se lèvera Michel, (le même que dans Apocalypse 12:7) le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. »

Et comment seront-ils sauvés? La réponse se trouve dans Apocalypse 12:11 «Ils ont triomphé de lui par le sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage; ils n'ont pas aimé leur vie au point de se soustraire à la mort.»

Pour résumer le point que Jésus voulait faire comprendre dans sa parabole du banquet des noces, il voulait dire que Dieu a envoyé son agneau parfait du sacrifice pour rendre disponible «la pensée perpétuelle de la Nouvelle Alliance» dans le sang de l'agneau (qui blanchit les robes de noces) et ceux-là mêmes qui auraient dû célébrer sa venue l'ont rejeté, en se jugeant eux-mêmes indignes. En conséquence, le royaume des cieux a été ouvert à quiconque mettra de côté sa propre justice et sa propre auto-sanctification, par la foi, et acceptera la justice que Dieu fournit en Jésus. Ceux qui rejette cette parabole ont manqué le point où Jésus voulait en venir.

Au verset suivant, «Alors les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles.» (Matthieu 22:15). La parabole de la fête des noces est aussi un avertissement pour nous, afin de nous assurer que nous comptons seulement sur l'authentique protocole du salut de Dieu, et non sur nos bonnes œuvres dictées par un code moral exemplaire ou sur notre propre obéissance aux valeurs «chrétiennes» que nous avons acquises. Comprenez bien que William Branham a tenté de nous faire croire qu'on pouvait réellement «se tenir dans la présence de Dieu» tels que les pseudo «anges/messagers», en pratiquant une vie de mortifications dans un monachisme ascétique rigoureux, tels que Martin de Tours et Colomba d'Iona.

Respectez le protocole divin!
Maintenant vous comprenez qu'il n'y a qu'un seul unique protocole pour vous tenir dans la présence de Dieu. J'avertit ceux qui contestent ce que j'ai écrit ci-dessus: Si vous continuez de penser que vous êtes digne de vous tenir dans la présence de Dieu, simplement parce que vous vivez une vie honnête et exemplaire, ou que parce que vous avez accepté aveuglément tous les enseignements de William Branham, vous finirez par appeler les choses saintes «profanes» et les choses profanes «sacrées», parce que votre relation avec Dieu est devenue centrée sur ce que vous voulez faire et non sur ce qu'Il veut faire avec vous. « Par conséquent, frères et sœurs, puisque nous avons confiance pour entrer dans le lieu très saint par le sang de Jésus» Hébreux 10:19

Sinon, si votre pensée n'est pas couverte par le sang de Jésus, jour et nuit, votre accès dans le lieu très saint n'est pas accordé… Et pire, vos prières ne peuvent même pas atteindre Dieu, car la Parole de Dieu dit que nous ne prions que par le Saint-Esprit, qui est l'Esprit de Christ, demeurant dans le Saint des Saints spirituel.



#17)

S'il est une parabole de Jésus qui caractérise parfaitement le «retour» de l'Esprit du Seigneur qui «enlèvera l'Église», c'est assurément celle-là. Pour un observateur attentif, cette parabole de Jésus offre une multitude de petits détails, lesquels passent souvent inaperçus pour la plupart de ceux qui la lisent. Voyons d'abord le texte complet de cette parabole de Jésus:

Matthieu 22: 1-14
«1 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit: 2 Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. 3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. 4 Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j'ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. 5 Mais, sans s'inquiéter de l'invitation, ils s'en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ; 6 et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. 7 Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. 8 Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes ; mais les conviés n'en étaient pas dignes. 9 Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. 10 Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. 11 Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces. 12  Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. 13  Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. 14 Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.»

Dans cette parabole des noces, à part le ROI et son fils, nous observons qu'il y a 2 autres types de personnages. D'une part, il y a les serviteurs du ROI, et «ceux qui étaient invités» ou ceux qu'on nomme «convives» ou «conviés».

La parabole ne dit pas que les messagers/serviteurs du ROI invitent des gens, mais appellent des «invités», ce qui laisse présumer que les «invités» étaient parfaitement au courant qu'il y aurait des noces, et ce, bien avant d'être avisés. Bien qu'ils aient reçu une invitation pour assister aux noces, ceux qui étaient «invités» devaient quand même attendre l'appel des messagers du ROI  Apocalypse 19:9 qui leur annonceraient que le jour des noces était arrivé et que le festin était préparé. Imaginez seulement qu'il serait inopportun que quelqu'un frappe à votre porte pour vous inviter sur le champ, à une grande cérémonie, telle qu'une remise de diplômes ou un mariage, alors que vous seriez complètement ignorant qu'un événement de la sorte existe. Cela ne se fait pas. Le minimum serait que vous auriez été averti à un moment donné, et qu'il vous faudrait du moins, un minimum de préparation. C'est d'ailleurs ce que le Seigneur a recommandé :

Matthieu 24:42 «Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.»

En d'autres mots, vous êtes parfaitement conscient que le Seigneur revient, mais vous ne savez pas quand il reviendra. Si vous êtes de ceux qui ont entendu et cru le message de l'Évangile, vous devez être préparé et vous attendre à ce que le «Jour des noces» soit «annoncé» par «les serviteurs du ROI», sinon vous pourriez tout rater.

  Matthieu 25:13 Marc 13:33 Marc 13:35 Luc 21:36 1 Thessaloniciens 5:2

Comprenez que les serviteurs du ROI ont attendu eux aussi, l'ordre d'appeler ceux qui ont été préalablement invités, pour les avertir que le JOUR des noces est arrivé. Ces «serviteurs/messagers»  font également partie de tous ceux qui seront présents aux noces, car ce les mêmes qui recevront les ordres du ROI pour faire appliquer le jugement du ROI (Matthieu 22 verset 13). Les Écritures affirment que «ceux qui ont de l'intelligence» possèdent la faculté «de lire entre les lignes» ou de comprendre les allégories.

Daniel 12:10 « Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront



#18)

« Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en parabole, et il dit: (2) Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils (...)». « (...) et la salle des noces fut pleine de convives. (11) Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces. (12) Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. (13) Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

Conclusion: Dans cette parabole, il y avait une étiquette protocolaire qui consistait d'une part à être invité, mais une fois entré dans la salle des noces, il fallait aussi d'avoir «revêtu» l'habit de noces. L'allégorie de l'habit de noces est également évoqué par le symbole du «vêtement blanc» que vous pouvez retrouver dans plusieurs passages, dont:

Apocalypse 3:4 «Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes.
Apocalypse 3:5 Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.
Apocalypse 3:18 « je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.»

Vous avez probablement déjà entendu une prédication sur la signification de «l'habit de noces» ou «du vêtement blanc», mais ici je vais aller beaucoup plus loin...

Dans l'allégorie des noces de Matthieu 22, les invités, lors du banquet de mariage du prince, doivent se présenter au banquet comme des invités. Or, bien que cela n'était pas mentionné au début, il y a bel et bien un protocole et une «étiquette d'invité à un mariage» qu'il faut suivre. Les invités ne peuvent pas apparaître au banquet dans leurs vêtements de travail ou leurs vêtements de tous les jours. Et s'ils possèdent déjà un «vêtement de noces» encore faut-il qu'ils soient assurés que leur vêtement est propre et «blanchi».

Nous pouvons lire d'ailleurs un passage qui fait allusion «au vêtement blanc» des «noces de l'agneau»:

Apocalypse 7: 13-15« (13) Et l'un des vieillards (anciens) prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus ? (14) Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau. (15) C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux » 
Note:
Jamais il n'a été question ici dans ce passage, que ceux qui ont blanchi leurs robes, les ont blanchies dans leur propre sang, mais en disant «dans le sang de l'agneau», le passage fait référence à la pensée perpétuelle du sacrifice de Jésus.

Dans l'allégorie de Matthieu 22, ceux qui croient en l’efficacité du sang expiatoire et du sacrifice de Jésus sont revêtus de sa justice et de sa perfection, et dignes du banquet offert par le roi. Ils ont compris la nécessité de suivre l'étiquette protocolaire royale.

Ils pourront dire avec Isaïe: «Je me réjouis beaucoup du Seigneur; mon âme se réjouit en mon Dieu. Car il m'a revêtu de vêtements de salut et m'a revêtu d'une robe de justice » Isaïe 61:10. Cette justice divine est la sainteté même de Dieu. Par le sang et le sacrifice de Jésus, nous sommes rendus saints et parfaits devant Dieu.
( Hébreux 10:10, Hébreux 10:14)

Apocalypse 7:14 «... Et il me dit: (...) ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau.» Apocalypse 7:14



#19)

Dans la parabole des noces de Matthieu 22, Jésus mentionne que les personnes qui avaient été auparavant invitées, n'avaient pas encore été appelées. Jésus ajoute que c'est une chose d'être invité, mais que c'est aussi autre chose d'être appelé, d'entendre l'appel et d'accepter de répondre à l'appel. Cela nous donne à penser qu'aux derniers jours, il y a des «invités» qui attendent d'être appelés et d'autres «invités» qui refuseront de se présenter aux noces au moment de l'appel. Pourquoi? Sans doute pour diverses raisons, entres autres : ces invités n'étaient pas prêts, ils n'avaient pas veillé et ils ont été pris de court par les circonstances. Il suffit de faire référence à la parabole des vierges sages et des vierges folles pour comprendre ce qu'un manque de préparation, en l'occurrence la «quantité d'huile» en réserve des vierges sages, peut faire toute la différence.

Donc, dans la parabole de Matthieu 22, il semble bien que les serviteurs du ROI auront beau insister, mais ces «invités» ne pourront pas donner suite à l'invitation qu'ils avaient pourtant reçue. Pour tenter de justifier leur refus, ils essaieront peut-être de signifier «qu'ils ne veulent pas» plutôt «qu'ils ne peuvent pas».

 « 3 Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. 4 Il envoya encore d'autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j'ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.»

La règle élémentaire du protocole divin, c'est que nul ne peut se tenir dans sa présence sans avoir été invité. En d'autres mots, à moins d'avoir été «appelé» par Dieu, vous ne pourrez jamais vous «tenir dans Sa présence». Les Écritures sont parfaitement claires à ce sujet:

Romains 8:28 «Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.»

Romains 8:30 «Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.»

Pour être trouvé «digne» par le ROI, vous devez premièrement accepter l'invitation du ROI

Dans la parabole de Matthieu 22 au verset 8, Jésus mentionne que ceux qui avaient reçu l'invitation, mais qui ont refusé de répondre à l'appel, n'étaient pas dignes d'avoir été invités. C'est probablement la plus grave infraction au protocole divin.

Matthieu 22: 8 « 8 Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes ; mais les conviés n'en étaient pas dignes

Apocalypse 3:20 «Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.»

Le Protocole Divin requiert 3 choses essentielles:
Vous ne pouvez participer aux noces «de l'Agneau» à moins de :

1- Être invité (signifie entendre l'appel, ou la voix du Seigneur qui frappe à la porte du cœur)
2- Répondre
à l'invitation (ouvrir la porte et laisser entrer celui qui a frappé)
3- Se préparer, s'assurer de posséder le vêtement requis pour les noces (la robe blanche)

Hébreux 4:16 « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.» Hébreux 4:16

Apocalypse 7:14 «... Et il me dit: (...) ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau.» Apocalypse 7:14



#20)

Il y a un passage-clé des prophéties bibliques qui mérite une attention particulière, du fait qu'il mentionne un «événement ou un accomplissement majeur» au sujet du royaume de Dieu à la fin des temps. Il s'agit du passage d'Apocalypse 12:10 qui révèle qu'à un moment donné, «une voix» dit «maintenant, enfin» le salut est arrivé. La déclaration peut sembler étrange et laisser perplexe quiconque tente d'expliquer pourquoi à ce moment-là (la voix forte  dans le ciel) «le salut serait enfin arrivé» et qu'avant que la voix forte se soit fait entendre, il ne l'était pas.

« Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.» Apocalypse 12:10

J'aime particulièrement la traduction anglaise du même passage de la version New Living Translation qui mentionne que l'événement se produit après une longue période d'attente. La version anglaise a traduit les mots « Maintenant le salut est arrivé» par «It has come at last» qui en français signifie « Enfin, ou finalement, c'est arrivé...»

New Living Translation «Then I heard a loud voice shouting across the heavens, “It has come at last— salvation and power and the Kingdom of our God, and the authority of his Christ. For the accuser of our brothers and sisters has been thrown down to earth— the one who accuses them before our God day and night.» Revelation 12:10

Les autres versions de langue anglaise ont traduit sensiblement l'équivalent de la version française en disant «maintenant, c'est arrivé, ou «maintenant cela arrive», ce qui suppose que le salut, la puissance et le Royaume de Dieu n'était pas accessible ou «arrivé» avant que la voix forte dans le ciel le mentionne.

New American Standard Bible « Then I heard a loud voice in heaven saying, now the salvation, and the power, and the kingdom of our God and the authority of his Christ have  come, because the accuser of our brothers and sisters, who accuses them before our God day and night, has been thrown down. » Revelation 12:10

Quand Dieu dit «maintenant» ENFIN !

Lorsque nous regardons attentivement la victoire prophétique du peuple de Dieu sur l'accusateur d'Apocalypse 12:10, ce que nous observons est impressionnant!

Notez que la prophétie dit «Maintenant, enfin!». Pour chacun d'entre nous, il est évident que lorsque nous nous exclamons «enfin!» dans le sens voulant dire «maintenant après une longue attente, finalement», cela signifie simplement que ce qui se passe «enfin» était attendu depuis longtemps.

Le dictionnaire dit que le terme «enfin», «maintenant» et «finalement» ont un sens assez similaire car ils suggèrent que ce que nous attendions depuis longtemps, se produit sous nos yeux. L'indice que ce qui était «attendu depuis longtemps» est arrivé, est que l'esprit-accusateur, est démasqué ou révélé, et que la victoire sur ce dernier est restituée aux saints, après une longue période de temps.

Les Écritures sont catégoriques sur un point: il faut un esprit supérieur pour vaincre l'esprit de l'accusateur. Le livre de Daniel affirme qu'il faut 2 archanges pour le vaincre (l'accusateur et ses anges). Voyons ce que dit le livre de Daniel:

Daniel 9:21 « je parlais encore dans ma prière, quand l'homme, Gabriel, que j'avais vu précédemment dans une vision, s'approcha de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir.»
Daniel 10:21
 « Mais je veux te faire connaître ce qui est écrit dans le livre de la vérité. Personne ne m'aide contre ceux-là, excepté Micaël (Michel), votre chef.»

Non seulement le verset de Daniel 10:21 confirme le symbolisme des 2 chérubins sur l'arche de l'Alliance que Moise avait fait construire, mais les identifie par leurs noms. Bien que le nom de Gabriel n'ait pas été explicitement mentionné dans le livre de l'Apocalypse, celui de Michel par contre l'a été, et sa manifestation occupe un rôle-clé dans la restauration de la victoire décisive aux saints de Dieu. Michel est le nom du «Chef» du peuple saint. Veuillez noter que le terme «archange» est le titre donné à «la tête d'un chérubin». Donc, les 2 chérubins symbolisés par l'Arche de l'Alliance de Moïse ont chacun leur «archange». Gabriel et Michel. Ces deux archanges sont mentionnés autant dans l'Ancien Testament que dans le Nouveau Testament. Ces deux archanges s'unissent donc à la fin des temps pour combattre l'archange du chérubin déchu mentionné dans Ézéchiel 28:16

 « Je te précipite de la montagne de Dieu, et je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes....» Ézéchiel 28:16

L'ont comprend aussi qu'un archange comme Michel, peut commander 12 légions d'anges, ce que Jésus avait d'ailleurs mentionné en Luc 4:18 et Matthieu 26:53

Luc 4:18 « L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé,» et Matthieu 26:53 « Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l'instant plus de douze légions d'anges

C'est d'ailleurs Michel qui prit le contrôle du cœur de Moise , (Jude 1:9) car l'esprit qui contrôle la pensée contrôle tout le corps, et qui lui révéla le plan que Dieu avait préparé pour son peuple. Moïse reçut la révélation complète du mystère de l'iniquité depuis la création de l'homme jusqu'à l'avènement du messie en la personne de Jésus. Non seulement Moïse reçut la révélation des 2 chérubins Exode 25:18 , et du serpent ancien Jean 3:14 , mais nous découvrons en Nombres 13:16 que Moïse donna le nom de «Josué» qui signifie également «Jésus» à son serviteur Hosée. Et finalement c'est encore Michel qui revient «au Jour du Seigneur» en Apocalypse 12:7 et qui accomplit la voix de l'archange prophétisée en 1 Thessaloniciens 4;16 et en Daniel 12: 1-4

 «Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.» 1 Thessaloniciens 4:16

« En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. (2) Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle. (3) Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. (4) Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. » Daniel 12: 1à 4

Un mot sur la signification du nom de Josué donné à Hosée fils de Nun, par Moïse (Nombres 13:16)  (ouverture d'une fenêtre superposée)

L'on comprend qu'à la fin des temps, tel qu'il fut prophétisé en Daniel 12: 4 , Michel, qui est le nom de Chef de l'armée de Dieu revient Apocalypse 12:7 , et reprend l'Alliance Éternelle de Dieu, figurée par un «arc-en-ciel» Apocalypse 10:1 au-dessus de sa tête (la pensée de Christ) et redonne au peuple saint l'Esprit du Sacrifice Perpétuel Daniel 8: 11-12   qui avait été perdu lorsque le mystère de l'iniquité s'est emparé de l'Église après l'ère apostolique. 2 Thessaloniciens 2:7

Ainsi donc, l'accusateur qui accusait les saints devant Dieu, nuit et jour, est démasqué et la pensée du «sacrifice perpétuel (jour et nuit)» est restaurée et redonnée au saints., nuit et jour.

Maintenant comprenez-moi bien: Vous ne pouvez pas vaincre l'esprit du diable qui est un «accusateur sans fin, jour et nuit» devant notre Dieu, à moins de le vaincre pour de bon, une fois pour toutes, avec la pensée perpétuelle et éternelle de Christ. 1 Corinthiens 2:16 Pour cela, il vous faut «un ange» qui voit constamment «la face de votre Père», jour et nuit. Matthieu 18:10 , autrement dit: vous devez vous «repentir» ou «changer d'esprit» pour un esprit qui se tient perpétuellement dans la présence de Dieu. C'est cela «naître de nouveau»! Et c'est exactement ce qui se passe à la fin des temps, lorsque Christ revient dans un messager, un fils d'homme, avec «ses anges» Matthieu 16:27 ...et ensuite ses 7 anges rassembleront les élus Matthieu 24:31 du peuple de Dieu, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre. Luc 17:24 .

En comprenant le sens du passage d'Apocalypse 12:10, il ne fait aucun doute que «dans l'Esprit de Christ», la Nouvelle Naissance est enfin restaurée dans son état antérieur, avant que le mystère de l'iniquité prenne le contrôle de l'Église après l'ère apostolique 2 Thessaloniciens 2:6-7. Et comme la prophétie d'Apocalypse 12:10 le mentionne, le «retour de l'Esprit de Christ» n'arrive qu'après un très long délai, et quand cela arrive, comme Jean l'a vu dans la vision, c'est le Jour du Seigneur.

Souvenez-vous du passage d'Ésaïe 66:8 « Qui a jamais entendu pareille chose ? Qui a jamais vu rien de semblable ? Un pays peut-il naître en un jour ? Une nation est-elle enfantée d'un seul coup ? A peine en travail, Sion a enfanté ses fils !» «C'est le jour du Seigneur», un temps de restauration donné à l'Épouse ...

 



#21)

Apocalypse 14:1 « Je regardai, et voici, l'agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. »

Ce passage a été interprété de bien des façons, notamment par les enseignants du dispensationalisme, et qui attribuent ce passage à 144,000 juifs ethniques au sens littéral. Mais de quelle montagne s'agit-il? Voyons le passage d'Hébreux 12:22-23. Notez bien qu'il s'agit de la même montagne, portant le même nom. Il n'y a pas de confusion là-dessus.

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

La montagne de Sion n'est pas une montagne terrestre au sens littéral. Donc, lorsque William Branham a interprété la montagne de Sion comme étant le mont Sinaï, actuellement localisé en Égypte, il était 100% dans l'erreur. C'est dans cette montagne qui est une métaphore spirituelle, qu'est ancrée la Jérusalem céleste, la Cité de Dieu faite d'or pur, (Apo. 21:18) et où sont campés «les esprits des justes» restaurés à la perfection de Dieu. Cette montagne est purement spirituelle. C'est une dimension dont l'analogie en fait un sommet culminant en Esprit. C'est exactement là que l'esprit humain, celui de l'accusateur, a prétendu être, afin de régner sur le peuple saint. C'est là qu'il «s'est assis» sur le trône de Dieu et s'est pris pour Dieu. Mais maintenant, il en est précipité, jeté en bas, démasqué et déchu.

Ézéchiel 28:12 « Fils de l'homme, Prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Tu mettais le sceau à la perfection, Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. (...) Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes. 17 Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, »

Luc 10:18 « Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.»

Le «chérubin protecteur» dont parle Ézéchiel au chapitre 28, est cet esprit universel «accusateur» que Dieu avait donné à la première création, avant Adam. Rappelez-vous qu'il est écrit, qu'avant que «l'iniquité» soit trouvé en lui, cet «esprit» était en Éden, signifiant «la présence de Dieu» ou encore il était «sur la montagne de Dieu». Lorsque l'iniquité fut trouvée en lui, il fut prophétisé qu'il serait «précipité» de la montagne de Dieu. Or Dieu, n'a qu'une montagne, et Paul l'appelle «Sion», «la Cité du Dieu vivant», «la Jérusalem céleste», là où sont rassemblés les «justes restaurés parfaits», comme leur Père céleste est parfait. Matthieu 5:48 ,

Jésus avait parlé brièvement de ce «chérubin» accusateur, lorsqu'il s'est adressé à l'apôtre Pierre, en l'appelant «Satan», Matthieu 16:23 , Marc 8:33 , nom qui signifie «accusateur/adversaire», et en ajoutant que Pierre était «inspiré» par l'esprit «de tous les hommes», bref «de toute la race humaine». C'est toujours de ce même esprit accusateur dont il est parlé en Apocalypse 12:10 . Dans une étude disponible sur ce site internet, je vous rappelle qu'à l'origine (avant la fondation du monde) il y avait 3 chérubins, et depuis un des 3 est tombé, emportant dans sa perte le tiers des anges avec lui. Apocalypse 12:24 . Les 2 autres étaient représentés sur l'arche de l'alliance que Moïse avait fait construire. Un des deux chérubins est celui qui a le droit d'ainesse divin et est l'héritier du trône de Dieu, son Père et possède les 144,000 qui sont les vainqueurs d'Apocalypse 14:1. Ce nombre est compté (144,000) et ne peut être identifié comme étant l'autre groupe que personne ne peut compter» et qui se tient devant le trône, l'agneau et les 144,000. Ainsi, l'autre chérubin est celui qui «oint» la foule que personne ne peut compter, et qui se tient «devant le trône» sur la montagne de Dieu.
Apocalypse 7:9 Ce thème fait l'objet d'une étude séparée.

Rappelons-nous les passages prophétiques d'Isaïe 14:13 et celui d'Ézéchiel 28:2, lorsqu'il est dit que Satan n'avait pour objectif que de régner sur «la montagne de l'assemblée», cette même montagne décrite par Paul dans Hébreux 12:22-24

Isaïe 14:13 « Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion»

Ézéchiel 28:2 « Fils de l'homme, dis au prince de Tyr: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: ton cœur s'est élevé, et tu as dit: je suis Dieu, je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Toi, tu es homme et non Dieu, et tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu.»

Voilà le mystère de l'iniquité! L'esprit de l'adversaire, l'esprit de l'accusateur qui accusait les saints jour et nuit devant Dieu, celui qui désire toujours prendre la place de Dieu pour contrôler la pensée et le cœur du peuple de Dieu!

La montagne embrasée par le feu est la montagne de Sion
Lorsque Paul écrivit la description de la montagne spirituelle de Sion, il fit référence à la montagne de l'Éternel sur laquelle Moïse était monté pour aller à la rencontre de l'Éternel. Paul affirme que ce n'est pas cette montagne littérale terrestre dont les élus se sont approchés, mais d'une autre sorte de montagne embrasée par un autre sorte de «feu», le feu divin, celui qui éprouve l'or de Dieu. Apocalypse 3:18

Hébreux 12:18 « Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de la nuée, ni des ténèbres, ni de la tempête, ...»

Et l'apôtre Paul de continuer en déclarant :

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

Maintenant, cette «montagne» embrasée par le feu de la perfection qui appelle les vainqueurs, est jetée dans la mer, cette mer qui représente l'esprit.

Apocalypse 8:8 « Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer ; et le tiers de la mer devint du sang ...»

L'épopée de Moïse était une figure prophétique montrant que Moïse fut un authentique vainqueur, comme l'affirme le passage d'Apocalypse 15:3 qui déclare que les vrais vainqueurs chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu et le cantique de l'agneau. Et qui vainquit pour Moïse? Qui se disputait la pensée de Moïse avec le diable et remporta la victoire? Son nom est le même que celui qui vient avec ses anges combattre pour les saints, dans Apocalypse 12;7

Souvenez-vous de cette étoile, nommée absinthe, qui avait pollué les sources d'eau et les fleuves, qui étaient des métaphores des élus appelés par le message de l'évangile apostolique. Maintenant, les eaux qui abreuvent les élus vont redevenir saines ... mais un tiers périra...

Ezéchiel 47:8 « Il me dit: Cette eau coulera vers le district oriental, descendra dans la plaine, et entrera dans la mer ; lorsqu'elle se sera jetée dans la mer, les eaux de la mer deviendront saines. »

 



#22)

Avant d'entrer dans le vif du sujet voyons quelques passages des écritures à propos d'Israël. Dans Exode 4:22 , l'Éternel dit à Moïse de répéter à Pharaon que le nom d'Israël était le Fils premier-né de l'Éternel. En d'autres mots, le Fils de Dieu, le Logos s'identifiait sous le nom d'Israël. Je ne parle pas de Jésus, mais du Fils, l'Esprit qui oignit plus tard le Fils de l'homme, Jésus.

Exode 4:22 « (...) Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon Fils, mon premier-né.»

Matthieu 11:27 « Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.»

Jean 5:26>« Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi Il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même.»

1 Jean 5:12>« Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.»

Et moi j'ajoute: Celui qui s'identifie à Israël est aussi un premier-né. Seuls les premiers-nés possèdent le droit d'ainesse divin. Celui qui n'a pas le Fils n'a pas l'Esprit d'Israël. Celui qui ne peut s'identifier à Israël ne fait pas partie de l'assemblée des premiers-nés, car il est écrit:

Hébreux 12: 22-23 « 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, »

Hébreux 1:14 : Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?
Cliquez pour agrandir
Apocalypse 7:3 « Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres,
jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.»

Le nom d'Israël est un nom que Dieu a choisi afin que tous «ses enfants» s'identifient spirituellement comme faisant partie de «la famille de Dieu» (Isaïe 44: 5). C'est Dieu qui a choisi le nom. Personne ne mérite ce nom, à moins qu'il ne soit un fils spirituel d'Abraham. Personne. La famille de Dieu est sainte, parce que Dieu est saint. La famille de Dieu rassemble « les esprits des justes restaurés à la perfection de Dieu» , comme la perfection de leur Père Céleste.

Matthieu 5:48 « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.»
1 Pierre 1:16 «Vous serez saints, car Je suis saint.»

Le nom d'Israël sera toujours lié avec les mots «prévaloir», «vaincre» et «victoire». Puisque les Écritures nous affirment que Jacob a prévalu et fut reconnu par dieu comme «un vainqueur», la véritable semence spirituelle de Jacob prévaudra toujours, et sera toujours identifiée comme étant une famille de «vainqueurs». La semence de Jacob est une nation spirituelle, un peuple saint et «l'adn spirituel» de Jacob les distingue parmi tous. Ils l'emportent, ils triomphent. Et le nom Israël est exclusivement réservé aux princes spirituels (ceux qui sont véritablement nés de nouveau), à ceux qui gouverneront les nations du monde.

Dieu donna à Jacob un nom, lequel fut choisit en fonction de la reconnaissance divine de son exploit, et dans Genèse 32:28, il est dit: «... ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.» Évidemment, cette notion de victoire extraordinaire a été complètement occultée et aujourd'hui le sens réel de ce nom a été complètement perdu.
Mon emphase: «tu as été vainqueur» dans le même sens que: «tu as prévalu - triomphé - tu as conquis - tu as remporté la victoire».

Lisons ce passage d'Apocalypse 12: 7-9; « Et il y eut guerre dans le ciel: Michel et ses anges combattirent contre le dragon; et le dragon et ses anges combattirent, et ils ne l'emportèrent pas. Leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et le grand dragon fut chassé, ce vieux serpent , appelé le diable et Satan, qui trompe le monde entier: il a été jeté sur la terre, et ses anges ont été chassés avec lui. »
Mon emphase: "... ils (le diable et ses anges) ne l'emportèrent pas, ils n'ont pas prévalu ...l'accusateur qui les accusait devant Dieu jour et nuit a été précipité!»

C'est donc le sens exact que Dieu a en tête, quand il regarde le nom d'Israël! Voyez-vous? Le nom d'Israël est pour ceux qui l'emportent, ceux qui triomphent, ceux qui sont victorieux ...

Voici les promesses faites aux victorieux d'Israël, le peuple de Dieu.

  1. ISRAËL ! *** « À celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu»
  2. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.»
  3. ISRAËL !  *** « À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.»
  4. ISRAËL !  *** « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l'étoile du matin.»
  5. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.»
  6. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.»
  7. ISRAËL !  *** « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.»
Ils ont vaincu l'accusateur, une fois pour toutes
Cliquez pour agrandir

Et j'ajouterai que les vrais vainqueurs sur l'accusateur, recevront la révélation qu'ils font partie de la famille de Dieu, le peuple d'Israël. Tous les membres de la famille de Dieu, ceux qui ont vaincu l'accusateur, reçoivent un vêtement blanc de justice et de perfection, car ils ont en eux, la flamme perpétuelle du sacrifice de Jésus.

Les doctrines issues du dispensationalisme sont antichrist
Les érudits de la Bible et les théologiens avaient tort. Ils ont interprété la plupart des prophéties concernant Sion ou Israël, comme une alliance parallèle spéciale avec les Juifs naturels. Cette conception théologique est aussi appelée «dispensationalisme». Cet enseignement n'a pas de sens et est totalement antichrist. Dieu n'a jamais fait d'alliance éternelle avec aucune autre nation qu'Israël. Je veux dire l'Israël spirituel.

Jérémie 32:40 « Je traiterai avec eux une alliance éternelle; je n'arrêterai jamais de leur faire du bien, et je les forcerai à me craindre, afin qu'ils ne se détournent jamais de moi.» L'Alliance éternelle est la nouvelle naissance! C'est le sacrifice perpétuel en Esprit! La propre perfection et sainteté de Dieu, transférée au peuple de Dieu! L'Esprit de Christ, (et ses anges) contemplant constamment, jour et nuit, «l'Alliance dans le sang de l'Agneau!» Luc 22:20 et Hébreux 10:16

La révélation est que la NOUVELLE ALLIANCE en Jésus-Christ est faite avec la maison d'Israël ! Ce n'est pas l'ancienne alliance que Dieu avait fait avec la descendance naturelle d'Abraham qui est renouvelée. Remarquez que Dieu n'a jamais fait une alliance de salut avec les nations païennes. Jamais. En fait, nulle part dans les Écritures vous trouvez que Dieu a fait alliance avec personne autre que les Israélites! Or, nous comprenons qu'il n'y a pas 2 nouvelles alliances, mais une seule.

Lorsque nous lisons le passage d'Hébreux 8:10 « et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » nous voyons que l'apôtre Paul reprend la prophétie que l'on retrouve dans Jérémie 31:33 et il est clair que le mot «ils» (seront mon peuple) fait allusion à l'Église et non pas à la nation naturelle de l'ancien peuple d'Israël, d'autant plus que le verbe «seront mon peuple» est conjugué au futur, donc un «peuple à venir», et nous voyons parfaitement que la prophétie s'est accomplie tel que déclaré en Jean 19:30 , ce qui exclut que l'accomplissement de la prophétie ne pouvait s'appliquer à une nation littérale et naturelle déjà existante. La Nouvelle Alliance n'est que pour le peuple de Dieu, et il n'y a qu'un seul peuple de Dieu. Cette Nouvelle Alliance n'est accessible que par la foi dans le sacrifice expiatoire et le sang versé de Jésus. Luc 22:20 .

DIEU N'A JAMAIS FAIT AFFAIRES AVEC Gentils , Dieu n'a jamais fait d'alliance avec une nation autre que la Sienne.
La nouvelle alliance est faite «avec la Maison d'Israël» ! Dieu fait JAMAIS une alliance de salut avec les Gentils. Mettez-vous cela dans la tête une fois pour toutes! JAMAIS AVEC les Gentils (les nations) .

En fait , nulle part dans l'Écriture trouvez-vous une alliance faite avec n'importe qui d'autre que les Israélites! Donc, si vous voulez être sauvés , vous devez naître de nouveau en tant que Juif spirituel . Cela ne veut pas dire que tous les chrétiens doivent maintenant être circoncis et offrir des agneaux en sacrifice, mais nous devons avoir l'équivalent spirituel de ces choses - Jésus , l'Agneau de Dieu (le sacrifice final) , et la circoncision du cœur .

Dieu ne possède pas de méthode de salut POUR LES JUIFS ET UNE AUTRE POUR LES NON-JUIFS.
Dieu n'a pas une méthode de salut pour les Juifs et un autre pour les non-Juifs . Tout le monde est sauvé de la même manière sous le même programme par la grâce, par la foi . Paul utilise l'analogie d'un olivier pour expliquer que tous les païens qui sont sauvés sont greffés sur le tronc d'Israël. «Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui était un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l'olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte» (Romains 11:17 , 18).

Le nom d'Israël est un nom donné par Dieu SEULEMENT.
C'est un NOM DIVIN, pas humain. Ce détail est essentiel. Il est impossible de bien comprendre le sujet d'Israël en dehors d'une révélation des prophéties de l'Ancien Testament. La première fois que le nom «Israël» apparaît dans l'Écriture, c'est quand il a été mentionné par l'ange de Dieu à Jacob, après que ce dernier eut lutté avec lui durant toute la nuit. L'étranger céleste a finalement dit, «Tu ne sera plus appelé Jacob , mais Israël, car en tant que prince tu as luté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur» (Genèse 32:28 ). Plus tard, nous verrons qu'Israël est transféré à tous les authentiques vainqueurs. Rappelez-vous les lettres adressées aux 7 anges des 7 Églises....«À celui qui vaincra» Pourquoi? Parce que lorsque l'Esprit d'Israël revient à la fin des temps, c'est un appel «aux vrais vainqueurs»

Ainsi, le nom «Israël» fut d'abord un nom d'origine divine appliquée à Jacob. Seul Jacob avait le droit au début, de porter ce nom, car dans ce nom il y a une victoire d'ordre divine. Ce nom représente sa victoire sur le péché spirituel , par la prière et la lutte en affirmant la grâce de Dieu. Jacob avait douze fils, lesquels allèrent vivre plus tard en Égypte. Les descendants de ces 12 fils, se sont par la suite multipliés et nous avons là, les 12 tribus de Jacob, qui ont ensuite été contraints à l'esclavage par les Égyptiens jusqu'à l'époque de Moïse.

Ce nom d'Israël, représente une véritable filiation spirituelle avec notre Dieu. Israël est un nom qui appartient à la pensée de Christ, qui nous amène à faire la volonté du Dieu d'Israël. La profondeur du nom d'Israël signifie le Saint-Esprit qui habite à l'intérieur de tous les enfants du Dieu d'Israël. Ce n'est pas un nom de l'homme, mais un nom qui nous est donné du Dieu d'Israël, Christ. Nous devons aussi nous rappeler que ce nom représente un changement de caractère pour tous ceux qui acceptent de porter ce nom. Ce ne serait pas suffisant de porter son nom en donnant une main d'association (Isaïe dit «écrire avec ou sur la main») et accepter de prendre le nom d'Israël, nous devons devenir, jour et nuit, un authentique fils d'Abraham, qui garde continuellement dans ses pensées les promesses de la Nouvelle Alliance au moyen du sang de Jésus, qui nous justifie devant Dieu, une fois pour toutes (Hébreux 10:10).

En conclusion: Le nom d'Israël représente ce qui est à l'intérieur de nous, c'est-à-dire la victoire totale sur l'esprit accusateur. Nous ne changeons pas notre nom de naissance naturellement donné, mais nous portons son nom à l'intérieur. Le changement d'Israël est la modification apportée par le Saint-Esprit à l'intérieur , dans nos cœurs et nos esprits. Ensuite, nous pouvons vraiment être fils de Dieu , frères du premier-né de l'Église, Jésus, fait à l'image de notre Père Céleste. Donc, je tiens à vous dire qu'il n'y a pas d'Israël au sens littéral, au Moyen-Orient, qui mérite un autre Alliance avec Dieu que la seule et unique Nouvelle Alliance donnée à Abraham, et si cette nation est une nation parmi les nations, alors l'Israël littérale actuelle n'est qu'une nation gentille aux yeux de Dieu.



#23)

Dans la parabole de Matthieu 22, nous observons avant qu'arrive le «grand jour» que le Roi a choisi pour célébrer les noces de son fils, les serviteurs/messagers du ROI doivent recevoir des instructions pour le jour des noces. Ce sont eux qui doivent aller avertir les invités. C'est donc dire qu'ils ont été mis au courant plusieurs jours à l'avance, de tout ce qui concerne les noces et qu'ils se sont eux-mêmes préparés en conséquence. Ce détail est très important, car si les serviteurs/messagers du ROI se sont préparé à «sonner de leur trompette» cela implique nécessairement un court laps de temps de «préparation» pour les serviteurs/messagers.

Le passage le plus révélateur est sans doute celui d'Apocalypse 8:2, lequel indique clairement que les anges/messagers du ROI reçoivent toutes les instructions des noces de l'agneau d'Apocalypse 19:7 et ils reçoivent l'ordre d'appeler les convives, tous en même temps, au même moment. Leurs «trompettes» leur sont données en même temps. Ce détail est important, car plusieurs ont tenté d'expliquer ce passage tout en alléguant que chaque «ange/étoile/messager» ont «sonné de leur trompette successivement au fil des siècles», ce qui est complètement absurde. D'une part, les «anges» qui sonnent de la trompette, sont exactement les mêmes que ceux à qui les lettres sont écrites et «adressées» aux anges des 7 Églises. Apocalypse 1:20 En aucun cas, les anges qui sonnent de la trompette, sont des êtres angéliques célestes.

Apocalypse 8:2 «Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données

Veuillez notez que ce sont les sept, tous ensembles, qui se préparent. Ils ne sont pas distants dans l'histoire du monde de plusieurs siècles.... ils ont reçu «leur trompette» tous en même temps, et se préparent tous en même temps pour en sonner. Ce sont les 7 «étoiles/anges/messagers» des 7 Églises au JOUR DU SEIGNEUR.

«Et les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner». Apocalypse 8:6

Comme c'est un événement extraordinaire, avant d'aller aviser les invités, ils ont du se préparer, réviser leur message, et savoir tout ce qu'ils devaient dire aux invités pour les renseigner et leur donner des conseils. Les messagers/serviteurs du ROI connaissaient toutes les règles d'étiquette protocolaires pour enseigner adéquatement les convives sur la façon de se présenter aux noces. Ils devaient aviser sérieusement qu'un vêtement de noces était requis, et malheur à celui qui mépriserait cette règle protocolaire.

Bien que la parabole mentionne que les serviteurs ont du finalement en dernier recours, rassembler tous les gens qu'ils trouvèrent, (10 tous ceux qu'ils trouvèrent, méchants et bons), afin que la salle des noces soit remplie, il est important de souligner qu'ils ont quand même instruit les derniers convives de certaines règles et conditions à suivre, car selon le verset 11, on ne pouvait pas se présenter à ce banquet de noces n'importe comment. Il y a une règle d'étiquette royale à suivre.

Cette parabole fait écho au «Jour du Seigneur» lorsque des trompettes retentiront pour annoncer le jour des noces de l'agneau.

Apocalypse 19:7 « 7 Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, 8 et il lui a été donné (l'épouse) de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. »


Les serviteurs/messagers appellent «les vainqueurs de leur assemblée» avec des «trompettes» symboliques.
Les trompettes sont un puissant symbole utilisé dans la Bible. Dans l'Ancien Testament, des trompettes servaient de signal d’évènements importants et ils sont représentés par la Fête des Trompettes et elles étaient utilisées pour signaler des évènements majeurs et la Bible brosse un tableau de ce qui doit se produire sur terre au temps de la fin, au retour de Christ. «Heureux le peuple qui connait le son de la trompette; il marche a la clarté de ta face, o Éternel » (Psaume: 89 ; 15) Cette parole est une clef pour le peuple de Dieu dans ces derniers temps.

Attardons-nous sur le symbole de la trompette et son rôle.
C’est un instrument très important dans le paysage religieux de l'ancien Israël. Sa création et son usage était un commandement de l’Éternel. Dans le livre des Nombres, nous lisons : « L'Eternel parla à Moïse, et dit :

« Fais-toi DEUX TROMPETTES D'ARGENT ; tu les feras d'argent battu.
1) ELLES TE SERVIRONT POUR LA CONVOCATION DE L'ASSEMBLÉE ET POUR LE DÉPART DES CAMPS. Quand on en sonnera, toute l'assemblée se réunira auprès de toi, à l'entrée de la tente d'assignation.
2) SI L'ON NE SONNE QUE D'UNE TROMPETTE, les princes, les chefs des milliers d'Israël, se réuniront auprès de toi.
3) QUAND VOUS SONNEREZ AVEC ÉCLAT, ceux qui campent à l'orient partiront ;
(orient= éternité)
4) QUAND VOUS SONNEREZ AVEC ÉCLAT pour la seconde fois, ceux qui campent au midi partiront : on sonnera avec éclat POUR LEUR DÉPART.
5) Vous sonnerez aussi pour convoquer l'assemblée, mais vous ne sonnerez pas avec éclat. Les fils d'Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. CE SERA UNE LOI PERPETUELLE POUR VOUS ET POUR VOS DESCENDANTS. 6)
Lorsque, dans votre pays, vous irez à LA GUERRE contre l'ennemi qui vous combattra, VOUS SONNEREZ DES TROMPETTES AVEC ÉCLAT, et vous serez présents au souvenir de l'Éternel, votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis. ( Nombre 10:1 à 9)

Caractère sacré de la «trompette»
Selon l’Ancien Testament, seuls les sacrificateurs étaient habilités à souffler dans les trompettes. C'était une figure prophétique pour le Jour du Seigneur, à la fin des temps. Les sacrificateurs étaient les médiateurs entre le peuple d’Israël et Dieu, veillant sur la permanence du lien de l’Alliance de la Loi. Ainsi donc, nous retrouvons le même scénario à la fin des temps. Les 7 «anges/étoiles/messagers» vont recevoir chacun une trompette pour rassembler les élus et leur «Église» respective et veiller à ce que que le protocole de l'Alliance en Jésus-Christ soit bien compris pour se «présenter» aux noces de l'Agneau. (le protocole du vêtement blanc)

Les Trompettes d'Argent de l'ancien Israël étaient les instruments que Dieu avait jugé bon de se servir pour communiquer avec son peuple. Elles servaient à appeler le peuple à l’occasion des célébrations des fêtes de l’Éternel.

Dans le Lévitique :
7) «Parle aux enfants d'Israël, et dis : LE SEPTIEME MOIS, LE PREMIER JOUR DU MOIS, vous aurez un jour de REPOS, publié au son des trompettes, et une sainte convocation» (Lévitique 23:24)

Matthieu 24:30-31« 30 Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. 31 Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre »

1 Corinthiens 15:52 «En un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés»

1 Thessaloniciens 4:16  « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.»



#24)

S'il est un livre du Nouveau Testament qui est différent de tous les autres, c'est bien celui de l'Apocalypse. Ce livre a été écrit expressément pour les derniers jours, et le Seigneur a veillé à ce que son contenu prophétique nous parvienne pour qu'il soit interprété au JOUR du Seigneur. L'apôtre Jean, fut transporté et ravi en esprit , «au Jour du Seigneur», ce qui équivaut à «un voyage dans le futur», là où il a vu «tous les 7 anges/messagers» réunis tous ensemble, devant Dieu. Lorsque Jean reçut la vision, les «nuages d'aujourd'hui» n'auraient jamais pu être expliqués d'aucune façon.

C'est durant cette grande vision qu'il a reçu du Seigneur l'instruction d'écrire 7 lettres et de les adresser à «7 serviteurs/messagers».  Techniquement, «c'est au Jour du Seigneur» que le Seigneur s'adresse aux 7 anges/messagers des 7 Églises, et ces messages sont des appels destinés aux «vainqueurs des 7 Églises», et cela se passe au «Jour du Seigneur». C'est à cette période que ceux qui sont «morts en Christ» vont être appelés pour se «réveiller spirituellement». Le prophète Daniel a parlé de ce «Jour de réveil», un Jour extraordinaire qui réveillera tous ceux dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie de l'agneau»

Jean a été ravi en Esprit  «au Jour du seigneur», lequel est le même «Jour du Seigneur» dont il est parlé dans 1 Thessaloniciens 5:2 et 2 Pierre 3:10 Comprenez, que le Jour du Seigneur ne s'est jamais «déroulé sur une période de plusieurs siècles!», comme veut nous le faire croire, l'enseignement des Sept Âges de l'Église! Le «Jour du Seigneur» est un appel pour «des véritables vainqueurs»... 7 Trompettes sont données à 7 serviteurs/messagers du ROI, et ces «saints serviteurs/messagers» vont les appeler simultanément, tous en même temps!

Réfutation des enseignements de William Branham
Comment pouvez-vous imaginer un seul instant qu'un personnage historique comme Martin Luther, pourrait être «un ange/étoile/messager/vainqueur» dans le même sens que les vainqueurs des 7 Églises? Comment William Branham pouvait-il imaginer simplement que Dieu devait renoncer à tous Ses propres critères pour qu'une personne comme Martin Luther «naisse de nouveau» afin qu'il puisse VOIR (comprendre à sa manière) le Royaume de Dieu, en lui accordant plein d'exceptions et de passe-droits! Martin Luther, même après avoir quitté le catholicisme, est demeuré «tatoué spirituellement» avec des
enseignements hérités de l'Église de Rome, continuant à adorer la sainte Trinité  et rendant un culte à Marie et aux saints de L'Église Catholique!

Et William Branham les a «excusés» parce que tous ces pauvres «personnages» marchaient dans «le peu de lumière» qu'ils avaient pour leur époque! Martin Luther n'a jamais connu l'authentique nouvelle naissance, lui qui a écrit et publié durant «sa réforme» que tuer un Juif n'était même pas un péché! Et il faudrait lui donner le titre de «vainqueur»? Rappelez-vous, un «ange/étoile/messager» est un vainqueur et le Seigneur le place comme «coach» de son Équipe. William Branham a essayé de vous enseigner «la restauration progressive» de «la nouvelle naissance» ce qui est une aberration diabolique! Les Écritures sont claires et explicites, à compter du moment où une personne «nait de nouveau» la nouvelle naissance ne s'étire pas «progressivement» sur plusieurs années!  Tout comme une naissance naturelle, tant que le bébé à naitre est dans le sein de sa mère, on ne peut pas à proprement parler, de «naissance» mais plutôt de «croissance» d'une potentielle naissance. Mais dès que l'enfant nait, il est «né» une fois pour toutes!

Sachez que pour être reconnu et choisi selon les critères du Seigneur lors de «l'appel des vainqueurs», en tant qu'«ange/messager» de Dieu, le vainqueur doit TOUJOURS être en mesure de se tenir dans la présence de Dieu, quand il le veut, jour et nuit, complètement conscient de qui il est. En anglais j'aime bien l'expression «constant self-awareness in Jesus-Christ» ou si vous voulez: «la conscience perpétuelle de soi dans l'Alliance de Dieu en Jésus-Christ». C'est un «état d'esprit» qui s'acquiert par la foi et la révélation divine, dans lequel le «soi-même crucifié en Jésus» devient le centre d'attention de notre vie. La «conscience de soi en Jésus-Christ»  génère toujours une guerre spirituelle, (en vous-même) et ceux qui persévèrent «se gardent eux-mêmes» dans l'Esprit, et l'esprit humain «adversaire» finit par être vaincu et ne le «et ne le touche pas». La particularité de «l'Esprit de l'Alliance en Jésus-Christ» est que vous avez vaincu toute culpabilité et condamnation dans votre intérieur, une fois pour toutes, et que toute forme de pratique religieuse, ou comportements basés sur des règles morales «pseudo-chrétiennes», visant à vous faire croire que cela va plaire à Dieu ou va «vous sanctifier» d'avantage, devient quelque chose que vous détestez. Autrement dit, quelqu'un réellement né de nouveau «hait toute forme de légalisme», ou «règles de comportement chrétien» enseignées pour «plaire à Dieu».

C'est parce que voyez-vous, l'Esprit de Dieu n'a pas besoin d'aide pour écrire Lui-même, Sa Loi, dans le cœur de ses enfants! Et je crois sincèrement que William Branham ne l'a jamais compris! Croyez-vous vraiment que les «personnages historiques» choisis par William Branham aient su qu'ils étaient les «vainqueurs» des 7 Églises? Beaucoup de ces personnages historiques ont laissé des écrits, et jamais aucun d'eux n'a laissé de témoignage qu'il ait été «un ange/messager» d'une des 7 Églises. Pensez-y! Un Martin Luther qui rejette complètement tout le livre de l'Apocalypse car à ses yeux, l'Apocalypse de Jean n'est même pas un livre «inspiré» et digne de faire partie de la Bible! Croyez-vous vraiment que le Seigneur aurait dicté à Jean, d'écrire une lettre à un des «anges/messagers» sachant d'avance que le récipiendaire ne recevrait jamais la lettre? Comment Martin Luther aurait-il pu lire une lettre personnelle, dictée par le Seigneur et transcrite par Jean, prophétisée 1400 ans d'avance, alors que la lettre ne pouvait même pas l'atteindre? Tous ces personnages historiques, tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Luther et Wesley sont des inventions sorties tout droit d'une imagination basée sur un ouvrage d'interprétation humaine des Écritures!



#25)

Dans chacune des lettres adressées aux «anges/messagers» le Seigneur termine toujours sa lettre avec une promesse «à celui qui vaincra». En soulignant cet aspect, au conditionnel, dans chacune des lettres, cela indique tout simplement que chaque lettre est un «appel aux vainqueurs» parmi les candidats qui discerneront le «Jour du Seigneur» dans lequel ils vivent et saisiront le sens de l'appel aux vainqueurs. Ceux qui vaincront, hériteront titre de «messager» pour leur Église. En aucun cas, l'appel aux vainqueurs est «une restauration progressive» de la foi apostolique étalée sur 2 millénaires. L'appel cible 7 vainqueurs, simultanément. Car le retour du Seigneur, est avant tout, le retour «de l'Esprit du Seigneur» dans toute Sa Perfection, toute Sa sainteté, tout Son Intégrité, toute Sa force dans Sa plénitude, tel qu'Il était aux jours de Paul.

  1. L'ange/messager doit être avant tout, le premier vainqueur de son Église. Cela s'applique à tous les messagers.

  2. «L'ange/messager vainqueur» se tient pleinement conscient, constamment devant Dieu. Jour et nuit.

  3. Les sept «anges/messagers» sont toujours «vus réunis», «tous les 7, ensemble» «devant» Dieu.

  4. Les sept «anges/messagers» sont saints. Ce sont de saints messagers, et ils n'ont d'autre pensée que Jésus crucifié»

  5. Le vainqueur ne peut vaincre le diable (Satan) que par la pensée perpétuelle du sang de l'agneau, et non pas à cause de son propre sang, même s'il doit mourir martyr.

  6. Le vainqueur est toujours revêtu des vêtements blancs symboliques de la pureté et de la perfection de Dieu

  7. Le vainqueur lave toujours sa robe symbolique «dans le sang de l'agneau

  8. Le vainqueur est restauré à égalité avec Jésus, son frère ainé,  (exactement conforme, rendu saint, comme son Père Céleste est saint) 1 Pierre 1: 15-16 et Matthieu 5:48, devant son Dieu. Le vainqueur combat «l'accusateur» dans sa conscience humaine, le précipite hors de ses pensées, et garde en lui la pensée de l'Alliance scellée dans le sang de Jésus.

  9. Le vainqueur a toujours devant lui, un sacrifice parfait (en la mort de Jésus) qui le restaure à la même perfection que celle de Jésus, et cette perfection divine, il la tient fermement et ne la lâche jamais. Son «ange» voit constamment «la présence de son Père» par l'Esprit.

Quand vous aurez compris ce que sont les caractéristiques spirituelles des vrais «vainqueurs» des 7 Églises, vous comprendrez pourquoi les personnages choisis par William Branham, dans l'enseignement des 7 âges de l'Église, tels qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther et John Wesley, ne peuvent même pas se qualifier comme «véritables vainqueurs», se tenant perpétuellement devant Dieu, revêtu du «vêtement blanc» symbolique lavé «dans le sang de l'agneau». Imaginez seulement un Martin Luther qui affirme dans ses écrits, que le livre de l'Apocalypse n'est même pas «inspiré» de Dieu! Comment pouvez-vous accorder à un personnage pareil la moindre crédibilité spirituelle pour être qualifié «d'ange/messager» conscient dans la présence de Dieu? Imaginez un Colomba d'Iona qui a consacré sa vie à faire du prosélytisme pour «remplir» ses monastères de «moines» comme lui, mettant toute son espérance spirituelle dans une auto-sanctification dans la mortification de la chair et en obéissant à des règles issues d'un monachisme ascétique rigoureux! Et vous voudriez que le personnage de Colomba d'Iona soit «un vainqueur» ? Jamais ce personnage ne s'est approché de Dieu à un milliard de milliard d'années-lumière de la vérité et du vrai Évangile!

Paul a témoigné dans Hébreux 10, verset 10, que par la volonté de Dieu, ceux qui sont appelés et qui croient, sont «sanctifiés» (rendus saints, comme leur Père Céleste est saint) une fois pour toutes!

Une fois pour toutes, n'est pas 2-3 ou 4 fois, un an, ou 10 ans ou 100 ans! Autrement dit, ceux qui croient ne se repentent qu'une seule fois, pas jour après jour, pas 1000 fois comme sous la Loi de Moise! Vous vous rendez compte? La nouvelle naissance démarre exactement au fil d'arrivée, là où ceux qui obéissaient à la Loi espéraient se rendre! En d'autres mots, leur fil d'arrivée (sous la Loi) est notre ligne de départ! Nous sommes déjà saints et parfaits! Restaurés et faits égaux avec Jésus! C'est là que le fameux passage de Jésus «Soyez parfaits comme leur Père Céleste est parfait» prend tout son sens!

Puis du verset 11 au verset 14, Paul affirme que le sacrifice de Jésus a amené «à la perfection pour toujours» ceux qui étaient sanctifiés. Qui comprend ce que cela signifie? Romains 8:29 nous confirme que Jésus est le premier-né entre plusieurs «frères et sœurs» et que par son sang et son sacrifice, nous avons été restaurés à égalité avec lui dans la présence de Dieu! Même sainteté, même perfection que celle de Jésus! Restaurés à son image! Copie conforme dans la présence de Dieu! Et à compter du moment ou une personne est vraiment née de nouveau, elle est née définitivement. Cette personne est sainte et parfaite aux yeux de Dieu définitivement. À compter du moment que la personne est réellement née de nouveau, Il ne reste plus à cette personne qu'a se «développer» jusqu'à la plénitude de l'Esprit selon Éphésiens 3; 14-19. Comment voulez-vous expliquer ce mystère à un trinitaire comme Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther ou John Wesley? Cela me met littéralement en colère de voir que les enseignements de William Branham ont berné l'Église pendant des décennies, des frères et sœurs qui cherchaient Dieu de tout leur cœur,  avec un enseignement comme les Âges de l'Église! Mais maintenant, il y a des coupes de colère qui vont être versées!


Cliquez pour agrandir



#26)


Matthieu 18:10 «Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.»

Voici une autre traduction:

«Veillez à ne pas mépriser un de ces petits (ceux du Royaume qui sont nés de nouveau, ces petits = tous ceux du Royaume de Son Père)  car je vous dis que leurs anges (esprits) dans le ciel VOIENT CONTINUELLEMENT la face de Mon Père qui est dans les cieux.» 

« Prenez garde de ne mépriser aucun de ces petits; car je vous dis que dans le ciel leurs anges voient sans cesse la face de mon Père qui est au ciel.» Bible Ostervald révisée 2018
Note: Autrement dit: leurs «anges» sont perpétuellement dans «la présence de Dieu» ou sont continuellement «devant Dieu»

D'autres traductions de Matthieu 18:10 (surtout les versions en langue anglaise) disent: «leurs anges  sont toujours en présence de mon Père céleste», «leurs anges dans les cieux  contemplent continuellement la face de mon Père, qui est dans les cieux», ou utilisent les expressions : «voient toujours» , «voient continuellement»« sont toujours conscients»

Jésus a mentionné ce qu'étaient les «anges des enfants de Dieu» et a laissé des indices pour les reconnaitre, et c'est assurément dans le passage de Matthieu 18:10 que nous observons le détail le plus significatif qui caractérise un ange de Dieu.

Analysons ici le mot «continuellement» tel qu'illustré dans le passage de Matthieu 18:10 , alors que Jésus parle des «anges» des enfants de Dieu. Ces «anges» sont les «esprits» des enfants de Dieu. Ce thème fait l'objet d'une publication disponible dans le menu principal.

Les dictionnaires de la langue française donnent les synonymes suivants pour le mot continuellement: toujours, constamment, sans cesse, jour et nuit, sans interruption, sans relâche, sans répit, continûment, sempiternellement, assidûment, perpétuellement, pour toujours. Le mot "continuellement" ainsi que ses synonymes sont fréquemment utilisés dans la Bible.

En voici quelques passages:

Lévitique 6:13 «Le feu brûlera continuellement sur l'autel, il ne s'éteindra point.» (Second 1910)

1 Chroniques 16:11 «Ayez recours à l'Éternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face (Second 1910)

Apocalypse 7:15 «C'est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône les abritera sous sa tente.»

Apocalypse 12:10 «Puis j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: «Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu et l'autorité de son Messie. En effet, il a été jeté dehors, l'accusateur de nos frères et sœurs, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu

Apocalypse 20:10 «Le diable, qui les égarait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre où sont la bête et le prétendu prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.»

Psaumes 16:8 «J'ai constamment l'Eternel devant moi; quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.»

Actes 2:25 «En effet, David dit à propos de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé.»

Hébreux 13:15 «Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-a-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.»

Tous les mots et expressions tels que ; continuellement, jour et nuit, constamment et sans cesse signifient sensiblement la même chose. Celui qui est «né de Dieu» «se garde lui-même» et «la semence de Dieu» «demeure en lui continuellement» Dans Lévitique 6:13, j'observe que le terme «continuellement» associé au feu, signifie qu'il ne s'éteint pas. C'est tout dire! Et si ce mot est associé à la présence de Dieu, cela signifie «sans cesse», «jour et nuit», «sans arrêt», «constamment»...

Les étudiants de la Bible qui utilisent la Concordance Strong pour comparer les textes originaux du Grec et de l'Hébreux, savent que le mot «continuellement» utilisé par Jésus dans Matthieu 18:10 a le numéro 08548, et que les traductions françaises utilisent les mots «toujours», «constamment», «pour toujours», avec le même code Strong, tout dépendant des traductions de la Bible.

Pour le mot «perpétuel», en hébreu «tamiyd» «תָּמִיד» , code Strong 08548,  qui se retrouve dans l'expression «sacrifice perpétuel» du passage dans Daniel 11:31.

Définition: « continuellement, conserver à toujours, constamment, à perpétuité, perpétuel, toujours, longtemps, sans cesse, toute la journée, incessamment, jour et nuit »

Maintenant comprenez-moi bien: Vous ne pouvez pas vaincre l'esprit du diable qui est un «accusateur sans fin, jour et nuit» devant notre Dieu, à moins de le vaincre pour de bon, une fois pour toutes, avec la pensée perpétuelle et éternelle de Christ. 1 Corinthiens 2:16 Pour cela, il vous faut «un ange» qui voit constamment «la face de votre Père», jour et nuit. Matthieu 18:10 , autrement dit: vous devez vous «repentir» ou «changer d'esprit» pour un esprit qui se tient perpétuellement dans la présence de Dieu. C'est cela «naître de nouveau»! Et c'est exactement ce qui se passe à la fin des temps, lorsque Christ revient dans un messager, un fils d'homme, avec «ses anges» Matthieu 16:27 ...et ensuite ses 7 anges rassembleront les élus Matthieu 24:31 du peuple de Dieu, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre. Luc 17:24 .



#27)

Le passage d'Apocalypse 8:2 nous montre que Jean vit les 7 «anges/messagers» devant Dieu. Ces 7 «anges/messagers» sont des hommes, vivant sur terre «au Jour du Seigneur» lequel est le même «Jour du Seigneur» dont il est parlé dans 1 Thessaloniciens 5:2 et 2 Pierre 3:10. 

Comprenez bien que le Jour du Seigneur ne s'est jamais «déroulé sur une période de 2,000 ans!, comme veut nous le faire croire, l'enseignement des Sept Âges de l'Église! Le «Jour du Seigneur» est un appel pour révéler «des véritables vainqueurs»... et un «cri de commandement» sortant d'un «nuage qui n'existe que dans son époque» va les «réveiller» et les appeler simultanément! Tout cela se passe au-dedans d'eux. Aux chapitres 2 et 3 du livre de l'Apocalypse, nous observons que ces 7 messagers livrent un témoignage, accomplissent des œuvres, peuvent souffrir et même mourir. Bien que les Écritures affirment que personne ne peut «voir Dieu», il semble que dans la vision, le Seigneur a voulu faire observer à Jean, un principe et un critère qui s'applique aux 7 «messagers/vainqueurs» des 7 Églises. C'est un détail d'une importance capitale.

Donc, dans la vision, Jean a vu les 7 «anges/messagers» devant Dieu. Ce sont les mêmes «anges/messagers» que ceux qui sont représentés dans Apocalypse 1:20 Ils sont les sept messagers des sept Églises. Dans la vision, les sept anges ont été vus tous ensemble. Il faut comprendre aussi que notre Père Céleste habite une lumière inaccessible que nul ne peut voir et ne verra jamais. De plus, la vision a montré à Jean les 7 messagers, tous réunis en même temps, alors que ces derniers ont reçu «leurs coupes de colère» et s'apprêtent à «accomplir la «colère de Dieu» Apocalypse 15:1. Cette illustration des 7 messagers, «se tenant devant Dieu», tous réunis en même temps avec leurs fléaux, indique que le Jour du Seigneur ne s'est pas déroulé durant 7 dispensations qui ont duré 2,000 ans! Tous les 7, se tiennent dans la présence du Seigneur. Il est dit qu'ils se tiennent devant Dieu, totalement conscients «de la présence de Dieu», et ils ne sont pas ignorants de ce qui se passe, et de plus, ils sont entièrement conscients qui ils sont. Il est écrit: «en eux» ou «par eux», la colère de Dieu est accomplie. L'expression «en eux» signifie qu'ils sont préoccupés par la colère de Dieu, et ils le savent. Ils exerceront ensemble la colère de Dieu... envers ceux qui ont méprisé l'invitation du ROI et négligé les règles protocolaires royales du vêtement des noces. Voyez-vous? Ils ne peuvent pas être les soi-disant «anges/messagers» des siècles passés, tels que : Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther, John Wesley et même William M. Branham, car il est écrit dans Apocalypse 16:1, une seule voix forte, dit aux 7 anges réunis, «Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.» Apocalypse 16:1 L'ordre de répandre les sept coupes de la colère de Dieu est donné aux sept, tous ensemble, en même temps.

Ensuite, nous observons qu'il est écrit dans Apocalypse 15:8 que « personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu'à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis», ce qui indique clairement que les 7 «coupes de colère de Dieu» sont versées au même moment par les 7 «anges/messagers» (jusqu'à ce que les 7 fléaux fussent accomplis) et non pas, 7 fléaux répartis en 7 dispensations sur plusieurs siècles!


 


#28)
Note: Les liens sont soulignés en bleu     (Les hyperliens indiqués avec s'ouvrent dans une fenêtre extérieure)

Ceux qui se tiennent devant Dieu (sont dans la présence de Dieu en Esprit) le sont toujours jour et nuit. Plus personne ne peut les accuser. Ils savent qu'ils sont «rendus saints et parfaits devant Dieu» par le sang de l'agneau et qu'ils sont revêtus du vêtement blanc de la sainteté de Dieu. Résumons ce que nous avons dit précédemment:

Apocalypse 7:15  «C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux ;»

C'est l'Esprit de l'authentique nouvelle naissance qui révèle à la personne qui a cru, que le sacrifice de Jésus l'a restaurée à égalité de sainteté et de perfection avec Jésus lui-même. Il serait vraiment impossible qu'il n'en soit pas autrement. Car comme les Écritures l'affirment, «celui qui s'attache au Seigneur est avec Lui, un seul Esprit». Ce qui signifie simplement que «le Seigneur» est le Saint Esprit qui remplit l'Église Analogiquement, lorsqu'on affirme par exemple que le premier ministre du Canada et Justin Trudeau sont «une seule et même personne» je ne vois pas comment vous pourriez interpréter cela autrement.

Éphésiens 4:4 « Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; »
1 Corinthiens 6:17 « Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul Esprit.»
1 Corinthiens 12:11 « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. »
1 Corinthiens 12:13 « Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit

Dans les enseignements de William Branham sur «l'Exposé des Sept Âges de l'Église», ce denier affirment que les 7 «pseudo anges/messagers» se tiennent «devant Dieu» et que ce sont eux qui «reçoivent les 7 trompettes» en accord avec les Écritures qui stipulent expressément le fait «qu'ils se tiennent devant Dieu, et que leur esprit est avec le Seigneur, un seul Esprit»:

Apocalypse 8:2 «Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données.» (Ils sont ceux que Christ a établis sur leur assemblée respective, ils sont les coachs de leur équipe) Bien que William Branham ait associé «les 7 Esprits» devant Dieu «aux personnages/messagers» de son interprétation des 7 soi-disant âges de l'Église, il n'a pas su faire le lien entre la plupart des personnages qu'il a choisis, et le protocole divin requis pour «se tenir dans la présence de Dieu». William Branham a interprété les sept Esprits devant Dieu comme étant des «êtres célestes angéliques» qui ont oint des personnages historiques qui ne savaient pas qui ils étaient, ni ce qu'ils faisaient, et dont la plupart avaient tout misé sur une auto-sanctification fondée sur le monachisme ascétique et le légalisme pour leur propre salut et le salut de ceux qui les ont pris comme modèles. Lorsque vous aurez pris connaissance des exposés réfutant chaque personnage choisi par William Branham, rappelez-vous que Christ ne change pas, ne change jamais ses critères afin qu'un «messager» se tienne devant Dieu.

Version de William Branham:

Prédication LES SEPT AGES DE L'ÉGLISE 54-0512 50.
« (50) (...) D'abord, c'est Dieu qui présente la Révélation de Jésus-Christ. Ensuite : Jean aux… églises qui sont en Asie : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Celui qui est, qui était, et qui vient, et de la part de Sept Esprits qui sont devant Dieu; (51). Oh, si seulement nous avions un tableau noir ici maintenant, pour dessiner un peu, voir «Les Sept Esprits qui sont devant Dieu (52). (...) je vous donnerai le passage des Écritures en rapport avec cela. (53). Maintenant : «Les sept Esprits qui sont devant Dieu.» Ces sept Esprits étaient représentés comme les sept Esprits qui avaient été envoyés pour les Sept Âges de l'église, "Les sept Esprits qui sont devant Dieu." (...)  (55). "Il a fait de nous des sacrificateurs et des rois pour Dieu." "Nous", c'est au pluriel. Non pas qu'Il a fait de moi un sacrificateur et un roi, mais Il a fait de nous, l'Église. (56). Maintenant il adresse ceci aux sept Églises, car ce sont les sept âges de l'Église.»

Version de William Branham

Prédication Apocalypse chapitre quatre #3 (le trône de miséricorde et de jugement) 61-0108 89
« (89) Maintenant, voyons ces anciens assis sur le trône avec leurs couronnes. Commençons au verset 5: Et du trône sortent des éclairs et des voix et des tonnerres; et il y a sept lampes de feu brûlant devant le trône, qui sont les sept Esprits de Dieu. (...) « (116) Examinons ces voix qui sortent du trône. Remarquez que devant ce Trône, il y avait sept étoiles; la Voix des étoiles. “Des voix”, vous comprenez? Il y a quelque chose de plus dans le verset 5, nous l’avons vu: “… du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres”. Non pas une seule voix, mais DES voix, au pluriel. Qu’est-ce que c’est? C’est Dieu qui parle à l’église, Se reflétant au travers des sept Esprits. Quand le véritable oint de Dieu parle, c’est la Voix de Dieu! La rejeter, c’est ôter Sa lampe. “Des voix”, c’est la Voix des sept âges de l’Église (voyez le dessin dans le coin). Les voix parlent avec le tonnerre et les éclairs.»

Note: J'ai transcrit ci-dessus, ces 2 citations de William Branham, juste pour vous prouver qu'il a insisté pour dire que les «sept anges/étoiles/messagers» se tenaient devant Dieu (devant le trône), ce qui signifie clairement qu'il a aussi enseigné qu'Irénée de Lyon, Martin de Tours, Colomba d'Iona, Martin Luther, John Wesley et William Branham «se tenaient devant Dieu», jour et nuit (leur esprit). Comprenez maintenant à quel point William Branham a erré dans ses enseignements, en vous donnant en exemple des personnages ayant tout misé sur leurs propres efforts à se doter d'une sainteté humaine.



#29)

Le protocole divin est fondé sur une loi éternelle, contenue dans la Nouvelle Alliance en jésus-Christ.

Luc 22:20 «Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.»

2 Corinthiens 3:6 «Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit ; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie.»

Hébreux 9:15 «Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis.»

Hébreux 12:24 « de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel.»

Maintenant, réfléchissez à ces passages: 1 Chroniques 16:15-17 il est écrit: «. (15) Rappelez (Strong 02142) -vous à toujours (Strong 05769) son alliance, ses promesses pour mille générations, (16) l'alliance qu'il a traitée avec Abraham, et le serment qu'il a fait à Isaac ; (17) il l'a érigé pour Jacob en loi, pour Israël en alliance éternelle,»

(Rappelez-vous signifie = rempli d'un esprit tourné vers l'alliance éternelle )

Code Strong , traduction hébreu/français 1 Chroniques 16:15
« (15) Rappelez 02142 -vous à toujours 05769 son alliance, ses promesses pour mille générations, »

Pour le mot hébreu «Rappelez» code Strong 02142 (zakar) ce mot est est un terme hébreu trouvé 233 fois dans la Bible. Ce terme peut être traduit en français par se souvenir, penser, se rappeler, se remettre en mémoire» Ce terme est exclusivement lié à la pensée, l'esprit.

Pour l'expression hébreu «à toujours» code Strong 05769 (‘owlam) . C'est un terme hébreu trouvé 439 fois dans la Bible. Ce terme peut être traduit en français par éternel, éternellement, perpétuellement (lorsque associé avec le code Strong 02142 (zakar) l'expression «à toujours» a le même sens que «à perpétuité» ou comme dans «pensée perpétuelle» ou «sacrifice perpétuel».

Pour le mot «perpétuel», en hébreu «tamiyd» «תָּמִיד» , code Strong 08548,  qui se retrouve dans l'expression «sacrifice perpétuel» du passage dans Daniel 11;31.

Définition: « continuellement, conserver à toujours, constamment, à perpétuité, perpétuel, toujours, longtemps, sans cesse, toute la journée, incessamment, jour et nuit »


Veuillez prendre note que vous pouvez à tout moment communiquer avec moi en m'écrivant à michel@lalumieredusoir.ca

Que le Seigneur ajoute Sa bénédiction à la lecture de cette publication!